CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Actualités > Copropriété et "communauté"


Séminaire

Copropriété et "communauté"

14 avril 2011

Université de Tours - Site des tanneurs, salle 310 (Rue des Tanneurs, 37000 Tours)
14h-17h

Intervenante : Marie-Pierre Lefeuvre Professeur de sociologie CITERES – UMR CNRS 6173

La copropriété, notion juridique, peut être abordée sociologiquement. Comme un ensemble de règles abstraites que les acteurs sociaux actualisent et transforment au travers de leurs pratiques mais aussi comme une forme d’organisation résidentielle. Les pratiques relatives aux « parties communes » sont un bon analyseur de la copropriété sous ces deux points de vue. Ces pratiques incluent la gestion au sens strict, c’est-à-dire les décisions prises par organes de la copropriété (assemblée générale, conseil syndical) mais aussi les interactions dont les parties communes sont le substrat. À priori, les unes peuvent être assimilées à une sociation, les autres à un processus de communalisation. Ces deux concepts incitent en tout cas à distinguer les relations au sein du système de décision de celles qui découlent de la proximité spatiale. Pourtant les deux niveaux de relation interfèrent : le système de décision peut être la caisse de résonance des conflits de voisinage ; inversement, les conflits entre majorité et minorité/s aux sein des assemblées générales cristallisent les oppositions entre groupes « qui se confrontent et se comparent ». Le rapport, fragile, entre droit et confiance sous-tend l’articulation entre les deux sphères.