CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Actualités > « Vieillissement de la population dans les pays du Sud :Famille, Conditions de vie, Solidarités publiques et privées… » Etat des lieux et perspectives.


Colloque

« Vieillissement de la population dans les pays du Sud :Famille, Conditions de vie, Solidarités publiques et privées… » Etat des lieux et perspectives.

Du 17 mars 2011 au 18 mars 2011

Faculté des Sciences juridiques, économiques et sociales de l’Université Moulay Ismaïl, Meknès (Maroc)

Considérés comme des pays "jeunes", les pays du Sud vont vivre une métamorphose démographique dans les prochaines décennies. Ils vont en effet connaître dans des délais bien plus courts que dans les pays du Nord un vieillissement démographique d’une grande ampleur. La part des 65 ans et plus devrait en effet doubler en 20 à 40 ans dans les pays du Sud, alors que ce doublement a mis plus de cent ans en France par exemple. En 2050, le vieillissement de la population sera très avancé en Amérique Latine, en Asie du Sud et au Maghreb ; il aura également débuté en Afrique subsaharienne. Pour illustration, un marocain sur cinq aura plus de 60 ans en 2040, soit la même proportion qu’en France aujourd’hui.

Ainsi, après avoir relevé le défi de la maîtrise de leur fécondité, les pays du Sud auront à faire face à un nouvel enjeu, celui de l’accompagnement économique et social du vieillissement de leur population. Les difficultés que les pays européens ont à intégrer la problématique du vieillissement dans des politiques publiques montrent que le défi pour les pays « jeunes » est considérable. Alors que la transition démographique est en voie d’achèvement dans certains pays du Sud, le "bonus démographique" se voit déjà malmené par les difficultés d’insertion professionnelle des jeunes. Demain, il sera soumis à une forte augmentation du nombre des personnes âgées, dont une part significative, variable selon les pays, ne bénéficiera pas de pension retraite, ni d’allocation vieillesse, ni de couverture médicale. Au regard de ces différentes sources de vulnérabilité, le vieillissement planétaire impose une réflexion sur la prise en compte des nouveaux besoins liés à cette gérontocroissance et sur la place des personnes âgées dans les sociétés. Cela nécessite notamment la création, au sein des systèmes de protection sociale, de dispositifs visant à lutter contre la pauvreté et à accompagner la dépendance des personnes âgées. Ces objectifs constituent une partie des orientations du Plan d’action international sur le vieillissement qui a été adopté par la Deuxième Assemblée mondiale des Nations Unies sur le vieillissement (Madrid, 8-12 avril 2002). Quelle est la situation huit ans plus tard ? Peut-on imaginer qu’un jour un indicateur du type Indicateur du développement humain (IDH) soit élaboré de manière à rendre compte des conditions de vie et du niveau de santé des « 65 ans et plus » ? Cette perspective aurait le mérite de faciliter la prise de conscience politique des questions sociétales associées au vieillissement démographique et d’encourager le développement de solidarités collectives.

Le colloque international de Meknès (Maroc), co-organisé par l’Université Moulay Ismaïl et l’UMR CITERES de Tours (Equipes COST et EMAM), aura pour objectif de s’intéresser à ces enjeux liés au vieillissement démographique, de mieux comprendre les effets économiques et sociaux qui lui sont associés. Ces questions sont encore peu étudiées par la communauté scientifique comparativement au volume des travaux qui ont été ou sont menés sur le vieillissement démographique dans les pays du Nord. Néanmoins, ces préoccupations scientifiques gagnent du terrain comme en témoigne la dernière publication de la revue Autrepart intitulée « Vieillir au Sud » (n°53, 2010/1). Ce colloque sera donc l’occasion de réunir autour d’une question nouvelle des chercheurs de disciplines variées (sociologues, démographes économistes, juristes, anthropologues, géographes, etc.) du Sud ou du Nord qui étudient les conditions de vie des personnes âgées et le vieillissement démographique dans les pays en développement. Le colloque permettra ainsi de faire se rencontrer des chercheurs et des laboratoires travaillant sur ce champ et de favoriser leur éventuelle synergie.