CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Actualités > Journée d’étude : Les Webradios associatives et communautaires : Des médias alternatifs participatifs. Etat des lieux, enjeux et perspectives


Actualité

Journée d’étude : Les Webradios associatives et communautaires : Des médias alternatifs participatifs. Etat des lieux, enjeux et perspectives

14 janvier 2012

Université de Tours - SIte des tanneurs - Salle 8 (Extension) (3 rue des tanneurs)
9h30-17h00

Quel que soit le projet des radios associatives et communautaires, c’est à dire qu’il soit en relation avec une territorialité, une identité ou un mouvement social, il est toujours lié à une volonté de répondre aux attentes, aux revendications spécifiques d’un auditoire et/ ou de permettre à un public particulier de s’exprimer lui-même. Cette aspiration, par nature participative et basée sur le principe d’une appropriation collective du média par les auditeurs en tant qu’acteurs et producteurs de contenus, correspond depuis les années 1970 à des valeurs et modes de fonctionnement qui peuvent être développés d’autant plus par le biais d’Internet. Cette journée d’étude a pour ambition d’apporter un éclairage et des témoignages sur l’apport des technologies du web dans la sphère radiophonique, tant sur le plan de la diffusion (captation de nouveaux auditeurs), des modes d’écriture et de création sonores (expérimentations de nouveaux formats, apport du multimédia, contributions des auditeurs, etc.), que des modes de conservation et d’utilisation des contenus sonores (podcasting, partage, rediffusion, etc.). L’objet « webradio » est encore difficile à saisir tant les cadres de production, les projets éditoriaux (quand ils ne sont pas absents), l’intégration ainsi que les apports du multimédia et des dispositifs techniques interactifs (web 1.0, web 2.0) sont diversifiés. De plus, les webradios ne constituent pas encore un terrain de recherche de prédilection dans la communauté scientifique, et particulièrement auprès des chercheurs français en comparaison aux canadiens et à nos voisins espagnols ou britanniques … Les communications présentées dans le cadre de cette journée démontrent néanmoins que plusieurs chercheurs, universitaires …, issus de divers champs disciplinaires, s’intéressent aujourd’hui aux webradios. Cette pluridisciplinarité est une richesse et peutêtre une nécessité pour saisir un objet aussi complexe. Nous focaliserons notre attention sur la manière dont les radios associatives et communautaires – diffusant déjà en hertzien ou directement nées sur le web -, font éventuellement évoluer leur rôle auprès de leurs auditeurs par rapport à la place qu’il leur est accordée (acteurs, coproducteurs, contributeurs, informateurs, etc.) et / ou qu’ils se Equipe COST sont appropriée ? Du fait notamment des liens forts et particuliers qu’ils entretiennent avec des auditoires ciblés et à géographie(s) variables, ces médias spécifiques, maintenant largement représentés sur Internet, apparaissent de plus en plus comme des objets d’étude privilégiés pour traiter une problématique plus large : celle de l’usage et de l’appropriation d’Internet par des publics comme espace d’expression et de participation (démocratie électronique, e.gouvernance, etc.). Internet est en effet devenu une réelle opportunité pour la société civile, de se réapproprier et de reconquérir un espace public de plus en plus fragmenté pour les uns, et toujours pré-structuré, dominé par les massmédias pour les autres. Ces nouveaux médias on-line contribuent-ils à l’émergence de nouvelles formes d’expression citoyenne, de participation et d’appropriation sociale de l’espace public médiatique ? Les regards croisés de chercheurs et professionnels de ces radios nous apporterons quelques réponses et pistes de réflexion autour de cette question. Cette journée d’étude doit pouvoir s’appuyer sur des exemples concrets, des extraits sonores, permettant d’illustrer l’intérêt et l’apport des webradios en tant que médias d’expression libre et participatifs. L’actualité dans plusieurs pays du Maghreb et de la Péninsule Arabique (qualifié de «  Printemps Arabe ») nous donne à observer, notamment, l’extraordinaire apport des réseaux sociaux, de la blogosphère, mais aussi de nouvelles webradios, à l’expression de mouvements sociaux et politiques, à la diffusion d’informations et à la mobilisation collective autour de revendications et aspirations démocratiques, culturelles et sociales. Se focaliser sur cette réalité contemporaine - symboles entre autres d’une aspiration à une expression libre et plurielle - d’un point de vue radiophonique est un moyen d’illustrer et d’analyser l’apport réel du web à la radio, média d’expression par excellence des minorités, mais plus largement des mouvements sociaux et politiques.

10h-12h40 9 h 30 – Accueil, Frédéric ANTOINE, Président du GRER

10 h 00 – Pascal RICAUD (MCU en Sciences de l’Information et de la Communication, Université de Tours – François Rabelais, COST) : En guise d’introduction : regards sur l’actualité des webradios alternatives

10 h 20 - Albino PEDROIA (Consultant IT Media, Institut d’Etudes Politiques de Paris, GRER) : Chiffres clefs des audiences des webradios et du podcasting en France

10 h 40 – Questions - Discussion

10 h 50 - Laurent GAGO (Docteur en Sciences de l’Information et de la Communication, Université de Paris 3 – Sorbonne Nouvelle, CIM, GRER) : Dispositifs sonores numériques et modalités d’usages des publics

11 h 30 – Questions – Discussion

11 h 45 - Dominique NORBIER (Consultante en Management de l’Innovation, Docteur en Sciences Economiques, Université de Nice Sophia Antipolis) : Les webradios acteurs de mobilisation et de participation sociale : le cas de Radio Ethic

12 h 25 – Questions – Discussion

12 h 40 – Pause déjeuner

Après-midi 14h30 -17h00

14 h 30 - Maria HOLUBOWICZ (MCU en Sciences de l’Information et de la Communication, Université Stendhal - Grenoble 3, GRESEC, Institut de la Communication et des Médias) : Les radios associatives à l’ère des webradios : l’exemple grenoblois

15 h 10 – Questions - Discussion

15 h 25 - Raffaello ARES DORO (Doctorant en Histoire et SIC, Cotutelle Università della TUSCIA Viterbe et Université Paris 2 – Panthéon-Assas, labo DISTU) : Le rôle des webradios alternatives dans la mobilisation et participation des publics (l’exemple de Radio GAP dans les journées du G8 de Gênes en juillet 2001)

16 h 05 – Questions – Discussion

16 h 20 – Table ronde conclusive