CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > L’équipe CoST > Programme scientifique > Axe 2 : Sociologie et anthropologie des reconfigurations sociales.

Axe 2 : Sociologie et anthropologie des reconfigurations sociales.

Responsables : F. Sitnikoff, A. Thalineau

Précédemment nommé « territoires et reconfigurations sociales », cet axe de recherche s’appellera désormais « sociologie et anthropologie des reconfigurations sociales ». Ce changement, lié aux recherches développées dans la période 2008‐2011, vise à mieux préciser la thématique globale de cet axe. La question de l’impact des reconfigurations affectant les sphères familiale et professionnelle sur les rapports aux territoires reste une entrée privilégiée. Cependant, nos travaux en cours nous invitent à nous intéresser plus précisément aux facteurs suscitant ces reconfigurations, en les replaçant dans un contexte socio‐historique marqué par les modifications des temporalités sociales, par des transformations des entreprises, de leur mode de production et de leur rapport aux pouvoirs publics. Trois thématiques de recherche structureront notre activité : L’impact des transformations des temporalités sociales sur les configurations familiales et professionnelles ; les dynamiques d’innovation et les processus de recompositions identitaires ; la négociation du changement et des conditions de travail.

Ces activités de recherche feront l’objet de séminaires et de journées d’études. Deux colloques sont envisagés, l’un en 2013 en conclusion de la recherche en cours sur « habitat intermédiaire », l’autre en 2014 en lien avec la thématique transversale de l’équipe CoST.

Thème 1 ‐ Temporalités sociales et configurations familiales et professionnelles

Dans le prolongement des recherches en cours, notre intérêt se portera plus particulièrement sur la dynamique associée à des moments charnières des temporalités sociales, des moments qui nécessitent et engendrent des recompositions. Nous étudierons plus précisément les rapports aux espaces habités des personnes âgées, des personnes en fin de carrière professionnelle et des jeunes en phase d’insertion professionnelle. Il s’agit ici d’engager une réflexion sur les relations entre les formes de solidarité (familiale, professionnelle, publique) et les pratiques sociales au sein des sphères familiales et professionnelles lors de ces moments de bifurcations sociales. Dans cette perspective, nous poursuivrons, dans le cadre de l’enquête ELFE, notre réflexion sur les liens intergénérationnels, et plus particulièrement sur l’impact du rôle des grands‐parents lors de la socialisation primaire de l’enfant.

Thème 2 ‐ Dynamiques d’innovation et processus de recompositions identitaires

L’analyse des dynamiques d’innovation constitue déjà un axe fort des recherches en cours (télétravail, artisans face au développement durable…). Elle sera plus spécifiquement développée sous l’angle :
- de la compréhension des processus d’ajustement et de recomposition des identités (professionnelles, culturelles…) et des logiques territoriales dans un contexte d’innovation technique ou organisationnelle. Il s’agira de réfléchir sur l’impact de l’innovation technique sur les pratiques et représentations des acteurs impliqués.
- des logiques de changement à l’œuvre dans les sphères domestiques et professionnelles, de leur interprétation et des modes d’appropriation par les individus et les groupes.

Thème 3 - La négociation du changement et des conditions de travail

En prolongement des travaux menés sur les transformations du monde du travail nous mettrons l’accent sur la manière dont des catégories particulières de la population active, des groupes professionnels ou des secteurs d’activité composent, se recomposent et négocient les changements techniques, organisationnels et institutionnels. Un intérêt particulier sera porté sur :
- Les conditions objectives et subjectives de travail,
- Les reconfigurations territoriales qui participent du changement,
- Les conséquences de l’individuation dans le monde du travail. De nouveaux groupes professionnels seront étudiés tels que les agriculteurs ou les « intermittents du spectacle ».