CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > L’équipe CoST > Programme scientifique > Axe 3 ‐ Globalisation/communalisation.

Axe 3 ‐ Globalisation/communalisation.

Responsables : P. Ricaud, F. Clavairolle

Pour le prochain contrat, les chercheurs souhaitent poursuivre leurs travaux en visant l’approfondissement des dynamiques communautaires dans différents contextes. Il s’agira notamment de privilégier l’articulation de ces dynamiques communautaires :
- à des mobilisations identitaires, mémorielles ou patrimoniales.
- à des processus de territorialisation,
- à des affirmations politiques

Thème 1 ‐ Communautés, globalisation et mobilisations identitaires, mémorielles ou patrimoniales

Il s’agit d’approfondir le sens des mobilisations identitaires, mémorielles ou patrimoniales qui s’articulent souvent aux constructions communautaires. Elles sont en effet lisibles dans les formes associatives, locales ou encore publiques d’affirmation culturelle, religieuse ou politique. Certains individus ou groupes s’engagent dans les médias communautaires, d’autres dans la défense d’un patrimoine, d’autres enfin se mobilisent pour la mémoire de leur groupe, ou encore pour défendre une identité culturelle, religieuse, ethnique ou raciale et ainsi affirmer leur légitimité sociale ou politique.

Thème 2 ‐ Communalisation, globalisation et territorialisation

La question de l’articulation entre les dynamiques communautaires et des processus de territorialisation est explorée par plusieurs d’entre nous et à différentes échelles : de façon très fine et micro‐sociologique, dans les relations de voisinage, dans un contexte résidentiel ou urbain en France, au Brésil, etc. ; en suivant les constructions collectives, associatives qui s’inscrivent dans un contexte local ou régional ; en explorant enfin les réseaux régionaux mais aussi transnationaux de migrants ou de "mobiles" qui, dans leurs actions et engagements, s’appuient sur des territoires reconfigurés (par les nouvelles technologies notamment), réticulaires, labiles.

Thème 3 ‐ Affirmations communautaires et action publique/politique

Il s’agira ici d’explorer les interactions entre les "communautés" (résidentielles, ethniques, politiques…) et l’action publique qu’elle soit urbaine (comment les politiques urbaines envisagent ces constructions collectives ? Les fermetures résidentielles sont‐elles des formes de sécession ?), culturelle (comment les conceptions institutionnelles de la culture ou de la communication envisagent des pratiques, des événements, des objets considérés comme "communautaires" ou "interculturels » ?), éducative (comment les conceptions éducatives et de scolarisation interagissent avec des conceptions ethniques et politiques en France, en Tanzanie ?), patrimoniale (comment les politiques du patrimoine participent directement ou indirectement à des formes de communalisation ? Comment certains processus de patrimonialisation participent d’une dynamique d’affirmation politique ?).

Il s’agit, à partir de ces multiples entrées, d’essayer de rendre compte des processus de communalisation. De la communauté nationale aux communautés "imaginées", de la formation des "nouvelles" communautés, qu’elles soient gay, écologiste, créatifs culturels, aux communautés en réseaux etc. Il s’agit de comprendre ce qui fonde et ce qui anime ces formes spécifiques d’organisation sociale en abordant aussi bien la nécessité à "faire de la communauté" que les idéologies qui parfois instrumentalisent et manipulent "ces communautés". L’objet est également de découvrir si les sciences sociales sont à même de se mettre d’accord sur un certain nombre de paradigmes communs sur ces questions.