CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Contrats > La question du pouvoir dans les recompositions sociales et religieuses de l’Afrique du Nord et de l’Ouest (PRANO)

EMAM

La question du pouvoir dans les recompositions sociales et religieuses de l’Afrique du Nord et de l’Ouest (PRANO)

ANR

Contrat débuté en 2005, achevé en 2008
(coord. Sophie Caratini)
PDF - 143.1 ko

L’équipe de chercheurs qui présentent ce projet, internationale et pluridisciplinaire, entend se démarquer de la doxa. La définition du champ de la recherche résulte d’une déconstruction des représentations occidentales des réalités africaines qui tendent à opérer des découpages entre les espaces, les cultures, les ethnies, les croyances etc. Comprendre les situations contemporaines, en s’interrogeant sur leurs dynamiques propres, sera l’objectif essentiel de la mise en perspective d’objets de recherche complémentaires dont la plupart sont situés à l’articulation de configurations de rapports et d’interactions internes et/ou externes. La prégnance du rapport Nord-Sud sera appréhendée dans sa dimension dynamique, par une étude des configurations coloniales dans lesquelles seront examinés les processus de résistance qui ont mené aux décolonisations, puis à la construction des indépendances, et continuent de peser sur les recompositions contemporaines, économiques, sociales, politiques et religieuses. La part proprement africaine des continuités et des ruptures historiques sera donc réintégrée dans une problématique plus vaste. Outre l’apport de nouveaux éclairages portés sur les différents objets de la recherche, les résultats attendus de cette collaboration se traduiront par la proposition d’une nouvelle grille de lecture des transformations actuelles des sociétés africaines issue de la comparaison des travaux menés sur les points suivants :

- La domination coloniale sur les territoires des grands nomades (Mauritanie).
- Les employés sénégalais de l’administration coloniale et leurs rapports avec la population locale, 1905-1960 (Mauritanie).
- L’Aide au développement comme mode de production du rapport post-colonial (Mauritanie).
- Experts de l’environnement dans les coopérations décentralisées France-Maghreb : les recompositions des représentations et des interdépendances ?
- Parachèvement du processus de décolonisation et construction supranationale : Contraintes géopolitiques de l’intégration maghrébine.
- L’identité post-coloniale : le cas du Sahara Occidental entre frontières, nationalisme et globalisation.
- Les processus d’étatisation de la société algérienne : l’histoire nationale vue d’un village algérien.
- Du contrôle des hommes au contrôle de l’espace. Nouvelles formes de pouvoirs et résistances dans la région de Gao au Nord-Mali (XXe siècle).
- Enjeux de pouvoir des associations islamiques au Mali. De l’affirmation identitaire à la contestation de l’Etat.
- Organisations des descendants d’esclaves : nouveaux espaces d’intervention (Bénin, Niger, Mauritanie).
- Les nouveaux comportements urbains de la jet-set mauritanienne.
- Identités peules et organisation sociopolitique au Niger-Central : les nouvelles « élites » wodaabe.

Observation participante, interviews, recueil de sources orales et de biographies, dépouillement d’archives et confrontation interdisciplinaire constitueront l’essentiel de la méthode de travail.