CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Contrats > Ingénierie des projets de territoire et conduite d’opérations d’habitat dans une région urbaine à forte valeur patrimoniale, le Val de Loire

IPAPE

Ingénierie des projets de territoire et conduite d’opérations d’habitat dans une région urbaine à forte valeur patrimoniale, le Val de Loire

MEDAD (Min. de l’Energie, l’Ecologie, du Développement durable, de l’Aménagement et des transports

Contrat débuté en 2007, achevé en 2009
Coordonné à CITERES par Christophe Demazière

Le programme « L’architecture de la grande échelle », piloté par le Plan Urbanisme Construction Architecture et le Bureau de la Recherche Architecturale, Urbaine et Paysagère, interroge les relations entre l’échelle du logement et l’échelle du territoire à travers la question de la pratique du projet à la grande échelle (ses outils, l’articulation du projet d’architecture, du projet urbain et du projet territorial). CITERES y a participé en analysant de façon détaillée treize opérations d’habitat situées au sein de communes périurbaines des agglomérations d’Orléans et Tours. Il s’agissait de rendre compte des relations entre des projets d’habitat, ponctuels et circonscrits, et les orientations d’aménagement censées les encadrer (PLU et SCOT principalement). Un premier volet de la recherche place les opérations d’habitat en tension entre la sphère de l’élaboration des documents d’urbanisme et les logiques d’action des opérateurs du logement (géomètres, aménageurs, promoteurs publics ou privés). Le second volet considère les opérations à l’aulne des modes de vie et aspirations des habitants. Il met en évidence les décalages entre les différents exercices de planification, les modes de vie et les logiques de marché des opérateurs (aménageurs, promoteurs.

La recherche montre que, dans le Val de Loire, la mise en place des SCOT se superpose à du « déjà là » : des POS révisés quelques années auparavant, des opérations d’habitat qui déjà lancées. Plusieurs opérations analysées sous l’angle de leurs formes urbaines et de leur typologie bâtie répondent plutôt bien aux mots d’ordre contemporains de lutte contre l’étalement urbain et s’inscrivent dans un projet communal cohérent. En revanche, l’analyse de leur situation au sein de l’agglomération montre que les opérations étudiées s’inscrivent dans un modèle de développement favorable à la mobilité automobile, différent de celui affiché dans les SCOT. Au final, l’articulation des différentes échelles de la planification, telle qu’elle s’observe dans les faits, ne correspond pas aux attentes du législateur.

Autres chercheurs impliqués : J.-P. Carrière, S. Thibault (PR), F. Botté, F. Hernandez, J. Serrano, L. Verdelli