CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Colloques > Colloque « Villes petites et moyennes, un regard renouvelé »

IPAPE

Colloque « Villes petites et moyennes, un regard renouvelé »

Sous la responsabilité de Christophe Demazière (CITERES-IPAPE)

Articles issus du colloque dans le numéro de la Revue d’Economie régionale et urbaine, "Mutations économiques des villes petites et moyennes", avril 2012/2, Armand Colin, ISBN 9782200927974

9-10 décembre 2010, Tours

Quand on considère l’ensemble des travaux portant sur les dynamiques spatiales, économiques, sociales, ou encore institutionnelles, des villes contemporaines, le constat fréquemment fait par la communauté scientifique et les commanditaires de recherche est que la plupart des recherches focalisent sur le niveau supérieur des hiérarchies urbaines nationales ou continentales : les métropoles ou les agglomérations en voie de « métropolisation ». De manière symétrique, un effort particulier de recherche a été mené, notamment par les géographes, économistes, sociologues ou aménageurs, en direction des « périphéries », qu’il s’agisse d’espaces ruraux ou de bassin industriels en reconversion. En revanche, on déplore périodiquement un déficit de recherches sur les niveaux intermédiaires des hiérarchies urbaines, ainsi qu’un manque de confrontation des travaux mobilisant l’aménagement-urbanisme ou la géographie, mais aussi le droit, la science économique ou la sociologie, dans une perspective interdisciplinaire. Une des raisons peut être la difficulté à fournir une définition des situations urbaines intermédiaires. A chaque fois, il faut considérer les extrêmes supérieurs et inférieurs d’une hiérarchie nationale ou continentale, c’est-à-dire s’attacher au contexte du développement urbain, avant de sélectionner certains objets (construction intercommunale, innovation territoriale, étalement urbain…), dont l’appréhension semble plus immédiate dans d’autres contextes.

A contrario, ne peut-on pas envisager que les villes dites moyennes, petites ou intermédiaires constituent un niveau pertinent d’observation de problématiques plus larges de développement territorial et d’évolution des sociétés contemporaines ? Les innovations théoriques et méthodologiques découlant des recherches sur cet objet « flou » ne méritent-elles pas d’être versées comme contribution aux débats actuels sur les territoires ? Géographes, chercheurs en urbanisme, juristes, politistes, sociologues, économistes, tous sont invités à préciser dans quelle mesure, les villes petites et moyennes constituent ou non une échelle pertinente d’analyse des mutations en cours. L’aire géographique et culturelle privilégiée sera l’Europe, des ouvertures vers d’autres situations continentales ou des approches comparatives étant également bienvenues.

L’Université François-Rabelais de Tours accueille ce colloque, à travers son laboratoire Cités, Territoires, Environnement et Sociétés (CITERES, UMR 6173 CNRS). Au sein du comité d’organisation du colloque, sont mobilisés des laboratoires de trois autres universités du Centre-Ouest français : Orléans, Poitiers, La Rochelle. On s’appuie également sur la MSHS de Poitiers et la MSH de Tours. Le conseil scientifique du colloque couvre un large éventail de champs disciplinaires (aménagement-urbanisme, géographie, science économique, sociologie…), en France et à l’étranger, et est ouvert à toute contribution émanant des sciences sociales. Il bénéficie de la présence de collaborateurs de la DATAR, engagés dans le groupe de prospective Territoires 2040, dédié aux « villes intermédiaires et à leurs espaces de proximité ». Enfin, construit dans un partenariat étroit avec Villes au Carré, centre de ressources interrégional sur la politique de la ville et le développement territorial, ce colloque ambitionne, par la mise au débat de recherches et l’apport d’expériences de praticiens, de contribuer à enrichir la réflexion des décideurs et acteurs des territoires, comme d’identifier de nouveaux terrains et thèmes d’analyse. La contribution des praticiens des villes petites et moyennes (élus ou techniciens) sera organisée à travers le réseau tissé par Villes au Carré en régions Centre et Poitou-Charentes. Elle pourra prendre la forme d’une participation à des tables-rondes ou à différentes sessions du colloque.

Site web du colloque : [http://www.villesaucarre.org/page_3...]

Voir en ligne : Accéder à la Revue d’Economie régionale et urbaine, « Mutations économiques des villes petites et moyennes »

colloque