CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Colloque Archéologie urbaine > Renouvellement de la perception de l’espace urbanisé.

1. De la fouille urbaine à l’archéologie de la ville

Renouvellement de la perception de l’espace urbanisé.

Dominique JOLY, Thomas LECROERE, Marie-Camille VIVANT-FUSTER

Get the Flash Player to see this player.

Depuis 1976, la ville de Chartres et son territoire ont fait l’objet de plus de 300 opérations archéologiques. Même si les publications synthétiques restent encore à développer, il ressort de cette activité une modification sensible de la connaissance de l’évolution de la ville par rapport aux pistes émises en 1980.

Le développement de la ville antique est le sujet le plus abondamment documenté en raison, principalement, de la répartition des projets d’aménagement à l’extérieur de la cité médiévale. Inversement, la stratification urbaine médiévale lato sensu est peu connue. Les origines de l’agglomération permanente, ses limites et sa structuration, l’utilisation de l’espace naturel, les persistances et les ruptures dans le tissu urbain sont des exemples de sujets qui pourraient être renouvelés par une étude approfondie et ciblée des données recueillies à l’échelle du territoire.

La mise en œuvre d’un outil de modélisation informatique, encore peu utilisé dans le système documentaire utilisé (SysDA) et couplé au SIG (en développement) est une autre possibilité d’aide à la recherche.