CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Colloque Archéologie urbaine > L’évolution topographique de Marseille, entre héritage et renouveau.

2. De la topographie historique aux dynamiques de transformations de l’espace urbain

L’évolution topographique de Marseille, entre héritage et renouveau.

Françoise PAONE, Bernard SILLANO

Get the Flash Player to see this player.

La lecture morphologique d’une ville ne peut s’appréhender qu’à partir d’une vision diachronique qui, dans le cas de Marseille, porte sur 2600 ans de fabrique urbaine. En trente ans d’archéologie, la répartition des fouilles permet par des éclairages ponctuels de reconsidérer le cadastre napoléonien et ainsi d’aborder la question de la progression topographique et chronologique de la ville de manière plus globale. La composition spatiale conditionnée en grande partie par la configuration topographique –un port, bordée d’une série de collines– résulte par endroits d’éléments structurants antiques encore perceptibles (maintien du réseau viaire et de la fortification d’époque grecque), mais dans plusieurs secteurs, des phases de réurbanisation sont attestées entre le XIIe et le XIIIe siècles. L’agrandissement de la ville sous Louis XIV, en intégrant la trame viaire antérieure, crée une nouvelle organisation spatiale.