CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Colloque Archéologie urbaine > Châteauneuf (Tours) : construction d’une identité urbaine aux Xe-XIIe siècles.

2. De la topographie historique aux dynamiques de transformations de l’espace urbain

Châteauneuf (Tours) : construction d’une identité urbaine aux Xe-XIIe siècles.

Émeline MAROT

Get the Flash Player to see this player.

L’agglomération formée au Moyen Âge autour de la collégiale Saint-Martin, à l’ouest de la cité de Tours, a été le cadre de changements politiques et sociaux importants aux Xe-XIIe siècles, que les vestiges architecturaux peuvent éclairer. Les acteurs urbains, à travers leurs constructions, affirment progressivement une identité forte de l’espace de Châteauneuf, qui évolue au cours du temps.

La construction d’une enceinte au Xe siècle manifeste la volonté du chapitre d’affirmer son indépendance face à la cité de Tours, mais également de matérialiser un ensemble urbain unifié, englobant à la fois le chapitre canonial et une partie du bourg laïc.

Les plus riches habitants, commerçants, bourgeois ou chevaliers s’impliquent peu à peu dans le fonctionnement urbain, ce qui, au XIIe siècle, se manifeste par la construction de nombreuses maisons-tours, demeures privilégiées, édifiées notamment contre la muraille elle-même. L’objectif semble être l’appropriation de l’enceinte, ce symbole fort, pour recréer une nouvelle identité urbaine, reflet de l’évolution sociale et politique.