CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Colloque Archéologie urbaine > Des mots de la ville aux territoires de la ville : le vocabulaire spatial à Angers (VIIIe-XIIIe siècles).

2. De la topographie historique aux dynamiques de transformations de l’espace urbain

Des mots de la ville aux territoires de la ville : le vocabulaire spatial à Angers (VIIIe-XIIIe siècles).

Benjamin LEFÈVRE

Get the Flash Player to see this player.

Un des moyens d’étudier l’espace d’une ville est de s’intéresser à la manière dont sa société parle de ses territoires. Chaque mot employé dans les sources a une acception propre à son émetteur qui recouvre des réalités spécifiques. Une analyse fine des termes récolés dans les sources écrites par acteur et par période met en évidence les transformations des représentations spatiales de la société. Dans le cas d’Angers, nous pouvons nous pencher sur trois concepts : le doublet civitas/urbs et suburbium, soit respectivement l’agglomération dans son ensemble et sa périphérie. La comparaison des rythmes d’usages et de changement d’acception met en évidence des rythmes différents en fonction des acteurs. Civitas et urbs connaissent ainsi un renversement d’usage à la fois chez le comte et l’évêque. À partir de l’examen de ces termes, on peut modéliser les territoires perçus par les acteurs dans l’espace angevin et comprendre comment ceux-ci ont construit leurs représentations du monde.