CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Actualités > Abdul Mohamed Razak


invité

Abdul Mohamed Razak

Professeur et Head of the Department du Department of Planning de Anna University, Chennai, Tamil Nadu, Inde

15 janvier 2013

Durant son séjour, il a apporté ses compétences aux différents projets de recherche en cours auprès de l’équipe IPAPE et a participé aux différentes réunions de travail tenues à Tours ou à Paris. L’apport réciproque, entre différents membres de l’équipe et le professeur Abdul RAZAK, lié aux différents domaines d’activités de ce dernier (qui peuvent être rapportés aux thèmes du Sustainable Urban Planning) a permis de faire avancer la réflexion interne sur les sujets suivants :

- la façon dont les interactions entre gouvernance et collectivités locales peuvent conduire à l’Urban sustainability ;

- les systèmes complexes d’acteurs et de parties prenantes ;

- l’impact de la complexité urbaine sur la fourniture de services urbains ;

- la fourniture de services et infrastructures au citoyen, du point de vue de l’accessibilité, aussi bien physique que sociale, par différents fragments de la société ;

- sur le tourisme durable, ses circuits et ses relations avec les dynamiques paysagères.

Le Professeur Abdul RAZAK a donné des conférences adressées à différents types de public (en présentant ses propres activités de recherche – décomposées selon ses diverses compétences) :

• Séminaire de recherches de l’équipe IPAPE, Tours

• Conférence les 6 à 8 à l’EPU-DA, Tours (en duo avec l’artiste plasticienne Cécile Pitois, qui réalise un projet à Chennai)

• Conférence auprès de l’ONG Architecture et Développement et le Syndicat des Architectes de Paris

• Workshop après de l’Ecole Bleue, Paris

Il a participé aux activités pédagogiques du Master II Planning and Sustainability/Urban and Regional Planning, en particulier aux présentations, rendus finaux et notations de plusieurs UE et aux séminaires de recherche ainsi qu’à ceux de la formation en Génie de l’aménagement, permettant de compléter, au moyen d’un regard sur les « pays émergents », les approches plutôt européo-centrés autrement proposés.

Sa présence a aussi été l’occasion de faire avancer des dossiers en cours de montage aussi bien d’un point de vue des activités de recherche (projet ARCUS et collaborations avec d’autres collègues français à Tours, Paris et Bordeaux) que des activités pédagogiques (encadrement étudiants en mobilité entrante et sortante, sélection candidats pour l’année prochaine, projet de double diplôme).