CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Colloques > Colloque Quelles formes spatiales pour le développement urbain durable ?

IPAPE

Colloque Quelles formes spatiales pour le développement urbain durable ?

Dans le cadre du Congrès CTHS 2012 – Compositions(s) urbaine(s)

23 Avril 2012, Tours

Responsables : Christophe Demazière, Sylvie Servain, Laura Verdelli

En France et ailleurs dans le monde développé, les acteurs des territoires sont confrontés de manière croissante à des exigences sociétales quant au respect de normes, lois ou référentiels relatifs au « développement durable ». Ceci impacte certaines dimensions sectorielles de l’action publique (gestion des déchets, maîtrise de la demande en énergie, préservation de la biodiversité, gestion de la ressource en eau...), mais aussi la forme donnée ou prônée pour la ville. Mais peut-on parler de forme urbaine durable ?

Certains travaux essaient d’inventorier les critères à prendre en compte pour tendre vers cet objectif. Sont ainsi abordées les notions de contexte urbain, de typologie bâtie, de dimensionnement, de mixité fonctionnelle, d’économie de l’espace, d’énergie, etc. Néanmoins, des débats scientifiques nourris ont lieu sur l’unicité ou la pluralité des formes urbaines durables, sur les échelles spatiales permettant de les appréhender, voire sur les possibilités de faire de la durabilité un objectif atteignable pour la planification spatiale, l’urbanisme et la gestion de l’environnement. Ainsi, par exemple, l’application du cadre du développement durable à l’interaction entre forme urbaine et mobilité quotidienne aboutit à une stigmatisation de l’étalement, mais aussi à l’émergence d’une controverse sur l’avantage de la compacité.

Pour ce colloque, qui veut rendre compte des controverses scientifiques actuelles en géographie, aménagement de l’espace ou action urbaine, trois échelles spatiales imbriquées sont privilégiées :

-  Celle allant du bâtiment à l’opération, à travers la figure qui commence à être décryptée, des écoquartiers ;

-  Celle de la ville. On reviendra ici sur le débat entre étalement et densité, mais on abordera aussi la place de la végétation dans la composition urbaine, du point de vue des fonctionnalités écologiques ;

-  Celle de la région urbaine, grand territoire des grandes agglomérations, qui prend des formes variables (monocentrique, polycentrique…) et conduit à ménager dans l’espace les enjeux de qualité environnementale et de rayonnement économique.

Ce colloque est organisé, au sein de l’UMR CITERES, par l’équipe Ingénierie du Projet d’Aménagement, Paysage et Environnement (IPAPE) au titre de son axe « Le Développement Territorial Durable ». Cette équipe a pour projet scientifique l’intelligibilité des transformations des milieux naturels et des espaces aménagés et construits, telles qu’elles résultent de processus spontanés ou volontaires, sous l’effet dans ce dernier cas de projets d’aménagement à différentes échelles géographiques.

Les communications sont accessibles sur le site : http://cths.fr/co/zoom.php?type=th&...

Une sélection des communications, remaniées par les auteurs, sera publiée courant 2013 par le CTHS.

Comité scientifique et d’organisation :

• Jean-Paul Carrière, PR aménagement-urbanisme, UMR 6173 CITERES, Université de Tours – CNRS

• Christophe Demazière, PR aménagement-urbanisme, UMR 6173 CITERES, Université de Tours – CNRS

• Laurent Devisme, Maître-assistant en architecture, LAUA, ENSA Nantes • Frédérique Hernandez , MCU aménagement-urbanisme , CIRTA, Université Aix-Marseille 3

• Corinne Larrue, PR aménagement-urbanisme, UMR 6173 CITERES, Université de Tours – CNRS

• Mindjid Maizia, PR aménagement-urbanisme, UMR 6173 CITERES, Université de Tours – CNRS

• Didier Paris, PR aménagement-urbanisme, TVES, Université de Lille 1

• Sylvie Servain, MCU géographie, UMR 6173 CITERES, Université de Tours – CNRS

• Laura Verdelli, MCU aménagement-urbanisme, UMR 6173 CITERES, Université de Tours – CNRS