CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Doctorants > Meunier Hugo

LAT

Meunier Hugo

Espaces, pouvoirs et dynamique urbaine au Mans (3e-19e s.)

Thèse débutée en 2010

Direction : Annie Renoux (Université du Maine, 6566 Creeah) et Elisabeth Lorans

Le projet doctoral envisagé a pour objet d’étude la formation et la transformation de l’espace urbain du mans dans la longue durée, depuis la première fortification de l’agglomération à la fin du IIIe siècle jusqu’à la révolution française, compris comme deux seuils majeurs dans l’évolution matérielle et sociétale de la ville. L’objectif recherché est d’étudier le développement urbain dans ses aspects physiques en se fondant largement sur l’analyse morphologique des plans anciens et de cerner les pratiques spatiales des habitants en insistant sur le rôle des élites et l’inscription des pouvoirs dans l’espace. Cette analyse passe également par l’étude des constructions discursives de ces espaces par les institutions et les élites susceptibles de produire de l’écrit (institution ecclésiale, pouvoir comtal puis communautés urbaines). L’interaction entre les hommes et leur environnement, marqué par une topographie contrastée, tiendra également une place essentielle dans notre propos.cette approche implique la mobilisation d’une documentation variée et nécessite une relecture des textes et de l’iconographie, une analyse des sources planimétriques et enfin une synthèse des données archéologiques. si l’échelle de l’analyse rend impossible une étude systématique du bâti ancien, un premier diagnostic sera néanmoins proposé en insistant sur la cartographie des substructions médiévales.nous mettrons également à profit les récents progrès méthodologiques dans l’organisation de l’information et dans l’analyse des phénomènes spatiaux. L’ensemble des données sera structuré selon le formalisme HBDS (hypergraph based data structure), et l’implémentation du modèle conceptuel passera par l’utilisation d’une geodatabase du logiciel ArcGIS. Cette démarche intellectuelle qui repose sur une approche systémique fait partie intégrante de la création du système d’information géographique, apte à rendre plus intelligible la complexité spatiale et temporelle des problématiques.