CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Publications > Ouvrages > Effets sociaux des politiques urbaines. L’entre-deux des politiques institutionnelles et des dynamiques sociales

EMAM

Effets sociaux des politiques urbaines. L’entre-deux des politiques institutionnelles et des dynamiques sociales

Françoise Navez Bouchanine (dir.)

Pas de politiques urbaines, pas de projets urbains, pas de peuplement même, sans effets sociaux. Mais quels effets, avec quelles retombées ? Lancinante question à laquelle se heurtent évaluateurs, officiels, responsables politiques et associatifs. Multiples et avec des implications complexes, les effets sociaux sont traités dans cet ouvrage à travers cinq études de cas sur des villes et des situations urbaines dans le monde arabe, réalisées dans le cadre d’une recherche comparative coordonnée par Françoise Navez-Bouchanine et inscrite dans le programme de recherches PRUD.

L’ouvrage embrasse des figures emblématiques de l’intervention volontariste dans des pays à urbanisation rapide. Plusieurs auteurs réalisent un bilan approfondi des effets des politiques de résorption des bidonvilles, point d’orgue d’une recherche de plusieurs années menée en équipe et coordonnée par F. Navez-Bouchanine au Maroc (Casablanca, Marrakech, Salé, Tanger). Cette même question est étudiée en Algérie en lien avec les politiques de relogement (Alger, Annaba). Les projets de voies rapides et autoroutes fournissent l’occasion d’une analyse des logiques d’acteurs et négociations qui caractérisent tant le projet d’avenue royale à Casablanca que la banlieue sud de Beyrouth. Enfin un dernier pan de l’ouvrage s’attache au lien entre pauvreté et politiques urbaines pour montrer leurs conséquences sociales et économiques à Nouakchott.

La thèse défendue par F. Navez-Bouchanine dans cet ouvrage publié à titre posthume est centrale et sans ambiguïté. Dans les actions publiques sur l’urbain, l’essentiel des « effets sociaux » se joue dans l’entre-deux, à un niveau intermédiaire entre d’une part les décisions institutionnelles et d’autre part les dynamiques sociales et les mobilisations des sociétés urbaines, associées au déplacement, au relogement, à l’indemnisation. C’est à ce niveau le plus fin de la réalité sociale qu’on peut appréhender la complexité des effets sociaux produits par des changements urbains imposés. D’abord, en redonnant toute sa place à une acception large du « politique », c’est-à-dire en montrant comment les décisions publiques sont médiatisées et répercutées. Ensuite en mettant l’accent sur les attentes réciproques des acteurs et sur les formes de légitimation permettant de donner corps à des résistances. Enfin, en interrogeant l’hybridation des projets et, ce faisant, en appréhendant différemment la participation

Voir en ligne : Présentation et commande de l’ouvrage (e-Book)

Post-scriptum :

Ouvrage




Françoise Navez Bouchanine (dir.), 2013
Françoise Navez Bouchanine (dir.) : Effets sociaux des politiques urbaines. L’entre-deux des politiques institutionnelles et des dynamiques sociales, La recherche et l’ouvrage ont été coordonnés par Françoise Navez-Bouchanine puis l’édition finalisée par A. Deboulet. Ont contribué aux chapitres : Isabelle Berry-Chikhaoui, Agnès Deboulet, Blandine Destremau, Mona Fawaz, Abderrahim Hafiane, Françoise Navez-Bouchanine, Madani Safar Zitoun, Philippe Tanguy. Préface de Annik Osmont. Edition Karthala 372 p. ISBN : 9782811106102