CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Doctorants > Du Sinan

IPAPE

Du Sinan

La conquête des espaces périurbains pour reconstruire les villes chinoises

par Muriel - 21 octobre 2014

Thèse débutée en 2014

Direction : Didier Boutet

Financement : doctorant

Résumé :

L’étalement urbain est un grand problème du 20ème siècle pour les pays développés en voie d’urbanisation. Avec le développement rapide de l’urbanisation mondiale, les mêmes problèmes ont commencés à apparaître dans les pays en voie de développement. Les conséquences de l’étalement urbain ne sont pas seulement une mauvaise gestion des ressources foncières, mais également les pressions sur les infrastructures urbaines tels que l’eau potable, l’électricité, les services de santé... Un autre problème est l’afflux sans précédent des populations rurales, qui ont amené les problèmes de bidonville et de pollution. De nos jours, les mêmes problèmes qui existaient dans les pays développés auparavant réapparaissent dans les grandes villes des pays en voie de développement. La conséquence de l’étalement urbain est aujourd’hui un problème au niveau mondial qui a beaucoup attiré l’attention.

Actuellement, la Chine se situe dans cette phase d’urbanisation à grande vitesse, avec un taux de 45%. Les spécialistes prévoient que le taux d’urbanisation pourrait atteindre 65% en 2050. Le gouvernement chinois s’est fixé comme objectif un taux d’urbanisation de 55% en 2020. La première moitié du 21ème siècle est une période de grande vitesse pour l’urbanisation chinoise, soit un taux de 36% à 60%. Depuis des années, les grandes villes chinoises s’élargissent à une vitesse étonnante et les problèmes apparaissent. Il existe un mode d’expansion d’une ville comme 《faire une crêpe》, c’est-à-dire devenir de plus en plus large en partant du centre. Quand la fonction principale d’une ville est l’agglomération, ce mode est raisonnable et naturel, mais à mesure de l’étalement d’une ville, de nombreux problèmes sont arrivés. La densité d’habitants est très importante, la circulation est désordonnée, le prix du terrain est élevé, la gestion de la ville devient difficile, la sécurité se détériore... D’après l’expérience d’urbanisation des pays développés, quand le taux d’urbanisation dépasse 50%, l’effet décentralisation dépassera l’effet de centralisation, la population et l’industrie commencent à se déplacer, principalement aux environs des villes avec un environnement moins pollué qui n’est pas loin du centre-ville, dans la zone périurbaine par exemple. La《Stratégie du développement chinois du 21ème siècle》indique les nouvelles politiques de développement des futures villes chinoises : contrôler de manière raisonnable l’expansion des grandes villes, développer les zones périurbaines et les petites villes, améliorer les infrastuctures urbaines et exploiter les zones rurales. La zone périurbaine aide à regrouper les structures urbaines et améliore le développement des industries et des populations. Passer d’une expansion de type 《faire une crêpe》 à une expansion raisonnable et controlée, est un enjeu majeur dans la nouvelle politique du développement durable des grandes villes chinoises.

La construction de l’espace périurbain est un moyen efficace de résister à cette pression de l’expansion urbaine. Mais actuellement, les recherches dans ce domaine du développement des villes se concentrent principalement sur les sujets tels que le développement des grandes villes, la coopération et l’intégration d’économie régionale. Il existe peu de recherches spécialées concernant la zone périurbaine. Dans beaucoup de pays développés, les cas de réussite sont nombreux, mais en Chine, la construction périurbaine n’a pas atteint les effets prévus.

Du point de vue du développement durable, les théories de développement des périurbain vont être utilisées, et les exemples vont être étudiés. L’étude consiste à développer une théorie spécifique à la situation de la Chine pour la construction de périurbain, à la combiner avec la situation réelle de la France et à l’étudier plus profondément, à essayer de trouver un modèle efficace et à l’adapter aux grandes villes chinoises. Finalement, l’objectif est d’utiliser les théories synthétisées et de choisir les grandes villes chinoises appliquer le modèle pour améliorer l’aménagement des villes chinoises. Ainsi, ce mémoire a pour thème le développement de périurbain, en utilisant le résultat des recherches pertinentes dans les pays développés, représentés par la France. On espère avoir une innovation académique et promouvoir une recherche plus approfondie dans ce domaine de théorie. On utilisera les théories dans le domaine de l’urbanisme, l’économie urbaine, la gestion urbaine et l’agglomération des industries, et les comparaisons des pratiques de la construction de périurbain dans les pays européens comme la France et en Chine. On établit un modèle théorique du développement périurbain en considérant l’organisation spatiale, le développement et la coordination industrielle, la procédure d’exploitation et la gestion. On essaiera d’établir un lien plus étroit entre la théorie et la pratique. Ainsi, on étudiera à la fois la théorie et la pratique sur le développement de périurbain, et aussi l’expérience de la construction de périurbain de l’étranger et de la Chine. Cela sera la base pour établir une nouvelle théorie de périurbain. Enfin, prenons le cas des grandes villes chinoises pour revenir à la pratique, en combinant la théorie et l’exemple, on peut avoir une compréhension plus profonde de cette question. Nous utiliserons aussi la méthode de combinaison de l’évolution dans l’histoire et l’analyse des problèmes actuels sur le périurbain, afin d’avoir une réflexion plus vaste et plus profonde sur le développement de périurbain et de chercher à mieux développer le périurbain des grandes villes chinoises.