CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Contrats > LIFE+

IPAPE

LIFE+

Conservation de la Grande Mulette en Europe

par Muriel - 24 novembre 2014

Contrat débuté en 2014, achevé en 2020
(coord. : Karl Matthias Wantzen)

L’objectif global du projet est la conservation et le renforcement des populations de Grande Mulette (Margaritifera aurcicularia) en France et plus largement en Europe. Autrefois largement répandue en Europe occidentale (l’espèce était présente dans les grands fleuves d’Allemagne, d’Angleterre, d’Espagne, dans le Pô en Italie et en France sur tous les fleuves atlantiques), M. auricularia ne présente aujourd’hui que quelques populations relictuelles réparties sur l’ouest du territoire français ainsi que sur le bassin de l’Ebre en Espagne. L’ensemble des populations vivantes sont sénescentes et ne se renouvellent plus aujourdhui. Les causes de ce déclin sont la disparition des poissons hôtes présumés, la dégradation physique des cours d’eau, la surpêche et la fragmentation des populations.

Les objectifs du projet sont :

1. Adapter la technologie déjà existante pour la reproduction artificielle de la Grande Mulette et la partager avec tous les pays européens qui abritaient M. auricularia dans le passé. Etablir une nouvelle technique d’alimentation des stades juvéniles afin qu’ils survivent aux phases critiques de la captivité.

2. Obtenir un nombre significatif d’individus via la reproduction artificielle et les réintroduire dans le milieu naturel afin de renforcer et rajeunir les populations existantes.

3. Sauver la plus importante population mondiale menacée par la progression d’une lame de sédiments accumulés à l’amont du barrage de St Savinien sur la Charente.

4. Compléter les inventaires des populations encore existantes en France pour mieux comprendre leurs exigences écologiques, leur dispersion et proposer des mesures de conservation.

5. Identifier un ou plusieurs poissons hôtes encore inconnus afin de faciliter la reproduction ex-situ et compléter les connaissances relatives au cycle biologique de l’espèce.

6. Sensibiliser le grand public aux problématiques liées à la biodiversité des cours d’eau et aux services écosystémiques rendus par des espèces emblématiques telles que M. auricularia.

7. Proposer de meilleures mesures de protection pour M. auricularia et son habitat.

Ce projet fait suite aux Plans Nationaux d’Actions (PNA) et Européens qui ont mis en évidence les menaces qui pèsent sur l’espèce. Le PNA recommande dans ses actions la mise en place rapide d’un programme LIFE pour accélérer le sauvetage de l’espèce. Il répond aussi au premier objectif de la Stratégie européenne pour la biodiversité : « Conserver et régénérer la nature ».

Project objectives : Ce projet se déroulera sur 6 ans. Nous avons choisi de travailler sur les populations de la Charente, la Vienne et la Creuse parce qu’elles abritent 98% des effectifs mondiaux mais aussi parce que nous connaissons bien ces sites et maîtrisons les contraintes physiques et techniques. Le CG17 est apparu comme un partenaire incontournable, tout d’abord parce qu’il a en charge l’aménagement du fleuve mais aussi parce qu’il maîtrise la gestion de tels projets de conservation.

1. - Une station d’élevage sera construite sur le site de Chinon, à proximité immédiate de la population de la Vienne.

- Une méthode d’élevage sera développée à l’aide de la technologie et de l’expérience acquise lors de précédents LIFE. Cette technologie sera améliorée et partagée avec les parties prenantes.

- L’élevage sera mené à partir de différentes souches françaises et espagnoles afin d’assurer la diversité génétique de l’espèce.

Actions and means involved : Page 23 of 122 LIFE13 BIO/FR/001162 - B1
- Différentes sources de nourriture et méthodes d’alimentation seront expérimentées pour tenter d’améliorer le taux de survie de l’espèce en captivité. En outre, nous chercherons également de nouveaux poissons hôtes.

- Un programme de réintroduction sera mis en place à partir des individus de différentes classes d’âge.

Ces actions sont innovantes car de nouvelles techniques d’élevage vont être developpées. Elles sont également démonstrative puisque nous avons pour but de partager nos travaux de recherche avec les acteurs de la conservation partout en Europe en produisant un manuel technique d’élevage que nous diffuserons gratuitement.

2. - Une étude bathymétrique au sonar multifaisceaux sera réalisée sur la Charente pour déterminer la taille réelle de la population de Grande Mulette. Cette action innovante sera l’occasion de développer et mettre en avant une nouvelle méthode de prospection en rivière.

3. - De nombreuses actions de communication seront programmées pour sensibiliser le public et diffuser les résultats.

- Une exposition permanente et itinérante sera développée.
- Un film documentaire de 30 minutes et un livre seront réalisés.
- Des publications scientifiques résultants des connaissances acquises seront rédigées, publiées, et diffusées dans le milieu scientifique.

4. - Nous resterons en lien étroit avec les plans d’action national et européen. Nous réaliserons un large inventaire pour compléter les bases de données en France. Ces inventaires permettront de proposer une meilleure protection réglementaire de l’espèce et de ses habitats au niveau européen.

- Communiqué de presse « Un laboratoire mobile à Chinon pour sauver la grande mulette » (12 janvier 2017)

- Communiqué de presse « Projet LIFE Grande Mulette : Les premiers bébés mulettes ! »

Voir en ligne : Site web du projet