CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Contrats > MEMOVIV

COST

MEMOVIV

La mémoire de l’industrie vierzonnaise

par Muriel - 9 décembre 2015

Contrat débuté en 2014, achevé en 2017
(coord. : Nadine Michaud)

La présente recherche propose de mener une réflexion sur la valorisation du patrimoine industriel immatériel de la région Centre grâce au transfert et à l’adaptation d’un environnement numérique développé par la Fondation Maison des Sciences de l’Homme/ laboratoire ESCoM (Archives Audiovisuelles de la Recherche). Le projet repose sur la constitution d’un corpus d’entretiens filmés qui sera analysé et diffusé en ligne via un portail Internet d’intérêt scientifique. Il s’agit de conserver et de partager des témoignages uniques sur des sujets tels que les savoir-faire ouvriers, l’organisation du travail, la formation professionnelle, l’habitat, etc. qui constituent un patrimoine immatériel précieux. Afin d’offrir une édition claire des contenus, il est prévu d’analyser et d’indexer finement les images filmées, de les enrichir par une recherche documentaire, ainsi que de constituer des dossiers thématiques.

La ville de Vierzon, de par sa riche histoire industrielle, apparaît comme un terrain de recherche pertinent pour mener cette expérience pilote qui pourrait être transposée à d’autres territoires en région Centre.

Elle viendrait en complément de l’important travail mené par le pôle patrimoine de Ciclic qui recueille et diffuse auprès du grand public des archives audiovisuelles déjà existantes et avec lequel une collaboration est en construction.

Suite à une commande de la ville de Vierzon, un travail de recueil de témoignages filmés a été engagé il y a 3 ans par l’université François-Rabelais de Tours afin de préserver les « expériences humaines » vouées à l’oubli par la disparition des porteurs de savoirs. Notamment, il apparaissait urgent de recueillir les témoignages des derniers ouvriers verriers, porcelainiers, etc. Avec ces matériaux déjà en notre possession et un partenariat financier en cours d’instruction, il semblait pertinent de choisir la ville de Vierzon comme premier terrain de recherche.

Le projet propose de compléter le recueil déjà engagé afin de constituer un corpus plus étoffé et plus cohérent et de l’enrichir par une recherche documentaire en vue de sa mise à disposition sur le portail internet.