CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Contrats > Plateau de Tours Nord (Ve s. av. n.-è. - Ier s. de n.-è.)

LAT

Plateau de Tours Nord (Ve s. av. n.-è. - Ier s. de n.-è.)

Projet collectif de recherche

Contrat débuté en 2014, achevé en 2017
Coordonné par Dorothée Lusson et Jean-Marie Laruaz

 

 

Occupation du plateau au nord de la Loire à Tours (Indre-et-Loire), entre Choisille et Bédoire du Ve s. av. n.-è. au Ier s. de n.-è.

Les recherches menées par ce PCR portent sur le plateau nord de l’agglomération de Tours (Indre-et-Loire) et concerne les sites du deuxième Age du Fer et de l’époque gallo-romaine précoce. Ce territoire est délimité au sud par la Loire, et se situe entre les affluents de la Bédoire à l’est et de la Choisille au nord et à l’ouest. La zone couvre une surface d’environ 14 000 ha. Cet espace concerne douze communes : Tours, Saint-Cyr, Notre-Dame-d’Oé, Mettray, Chanceaux-sur-Choisille, Rochecorbon, Monnaie, Parçay-Meslay, Fondettes, La Membrolles-sur-Choisille, Cérelles et Nouzilly.

Les informations archéologiques disponibles sont hétérogènes, notamment du fait de la multiplicité des acteurs sur le terrain (CG 37 et Inrap), et de la nature des interventions qui couvrent parfois de grandes surfaces (jusqu’à 50 ha), ou de longs transects (autoroutes, boulevards, tramway, etc.). Actuellement, les informations déjà réunies au sein du S.I.G. permettent de comptabiliser 461 ha diagnostiqués et 23 ha fouillés. A ces données s’ajoutent les emprises de prospections aériennes (0,6 ha) et pédestres (34 ha).

L’objectif du PCR est de restituer les formes de l’occupation du sol et leurs évolutions sur le territoire concerné entre le 5e s. av. n.-è. et le 1er s. de n.-è. Le choix de cette zone spécifique se justifie par la découverte de nombreuses occupations datées de l’âge du Fer et du début de la période gallo-romaine (une quinzaine à ce jour). Cet espace présente par ailleurs l’avantage de rassembler plusieurs types de milieux naturels : plateaux, vallons, versants, etc. De surcroît, il se situe à proximité immédiate d’une probable agglomération gauloise reconnue dès la première moitié du IIe s. avant notre ère à Tours « Clocheville » et de plusieurs sites de hauteur fortifiés : Rochecorbon « Château Chevrier » et Fondettes « Montboyau » (Laruaz 2009). Enfin, cette zone située pour partie au sein de et en périphérie de l’agglomération de Tours offre l’avantage de surfaces actuellement encore cultivées et/ou boisées qui seront prochainement aménagées.

JPEG - 70.4 ko
Typologie des occupations actuellement recensées sur la zone d’étude.


Ce contrat s'inscrit dans l'axe de recherche Axe 3 - Flux, échanges et aires culturelles

Ce contrat s'inscrit dans l'axe de recherche Thématique transversale 1 - Relation Hommes/milieux