CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Actualités > Motion de solidarité du bureau de l’UMR CITERES avec les universitaires turcs


Motion solidarité universitaires turcs

Motion de solidarité du bureau de l’UMR CITERES avec les universitaires turcs

25 février 2016

Les membres de l’UMR CITERES ont reçu, ces derniers jours, des informations (à partir de sources de presse et de collègues travaillant dans des universités partenaires), à propos de violations de la liberté académique et d’expression en Turquie. Ces éléments constituent une préoccupation majeure pour nous. En effet, ces informations se réfèrent, entre autres choses, aux licenciements d’universitaires de leurs postes pour avoir exprimé, de manière non-violente et légitime, leurs opinions politiques individuelles. De ce fait, notre laboratoire exprime sa solidarité avec nos collègues turcs.

L’UMR CITERES est un laboratoire public de recherche multidisciplinaire avec une forte activité internationale. En tant que tel, il ne prend pas position sur la politique intérieure turque, ni sur le contenu de la pétition qui a déclenché la récente controverse. Cependant, CITERES peut et doit parler quand la liberté d’expression et la liberté académique sont en danger. La liberté académique est vitale pour toutes les disciplines scientifiques mais lorsque, des collègues souffrent de répercussions dans leur travail pour avoir exprimé pacifiquement leurs points de vue en tant que citoyens, elle est clairement en danger. Nous souhaitons nous associer aux communiqués de la Conférence des présidents d’Universités et de la Commission permanente du Conseil national des Universités et appelons les autorités turques et le Conseil turc de l’enseignement supérieur (YÖK) à prendre des mesures pour veiller à ce que les universitaires inquiétés soient autorisés à poursuivre leur travail et leurs activités scientifiques sans contrainte, indépendamment de leurs opinions politiques.

Le bureau de l’UMR CITERES.