CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Doctorants > Alkilani Salma

IPAPE

Alkilani Salma

Les processus de métropolisation au plan régional en France : essai de caractérisation thèorique et analyse empirique comparative de trajectoires de développement typiques

par Muriel - 27 octobre

Thèse débutée en 2017

Direction : Abdelillah Hamdouch

PROBLEMATIQUE

Les principales questions et domaines de responsabilité de l’Autorité de métropolitaine sont la promotion de la performance économique, l’accent mis sur le développement des ressources universitaires et de recherche, et la promotion de l’innovation.

Les villes françaises qui ont joué un rôle important dans le domaine économique et social ont été classées par le gouvernement comme les villes les plus dynamiques et ouvertes du pays. Elles hébergent une population diversifiée et sont des sièges universitaires et/ou de recherche importants, et offrent différentes infrastructures supérieures (en matière sanitaire, culturelle, d’éducation…). Ces villes peuvent donc être considérées comme des lieux centraux d’innovation et de développement.

En reconnaissant le rôle joué par ces villes, le statut métropolitain, créé le 16 décembre 2010 et renforcé par la loi du 27 janvier 2014, a été une étape clé dans la réforme territoriale ambitieuse menée par le gouvernement français. Les institutions gouvernementales concernées ont pris cette mesure pour soutenir les organisations territoriales actuelles qui essayent de mener des politiques de développement territorial dynamiques sur les plans économique, scientifique et technologique, culturel, social et environnemental.

HYPOTHESE

L’hypothèse centrale de cette recherche est le fait que les métropoles régionales utilisent leurs ressources naturelles et humaines avec succès. Elles développent également des réseaux sur leur territoire et dans les limites de leurs frontières régionales. Cela les conduit à se transformer en des centres d’attraction et de centralité (métropoles) Plus précisément, il convient de se focaliser, dans cette recherche, sur les questions suivantes :

-  De quelle manière les métropoles régionales ont-elles bénéficié des ressources principales (humaines et naturelles) présentes au sein de leur territoire pour développer leur économie locale ? Et de quelle façon ces ressources « internes » ont-elles pu intégrer, parallèlement, des ressources provenant d’autres territoires (y compris d’origine internationale) ?

-  Quelles politiques locales ces métropoles régionales ont-elles développé et comment ont-elles bénéficié des politiques nationales pour nourrir leur croissance économique et leur développement de manière soutenable (en termes démographique, social, culturel…) ?

-  Quelles sont les similitudes et les différences dans les caractéristiques des métropoles régionales ?

-  Quels sont les points forts et les points faibles de chacune des métropoles régionales et comment cela affecte-t-il le développement et la durabilité de leur territoire ?

-  Quelles sont les différences et les variations possibles dans les processus dynamiques impliqués dans la transformation des ‘capitales’ régionales (principales villes) en métropoles en comparaison des processus de métropolisation des villes et capitales de niveau national ou international ?

METHODOLOGIE

La méthodologie de cette recherche est structurée en trois étapes :

-  En premier lieu, l’identification des sources de la revue de la littérature, de la recherche théorique et empirique et des institutions gouvernementales et non gouvernementales relatives à la recherche. Ce seront les références sur lesquelles cette recherche sera basée pour fonder l’approche théorique de la thèse et analyser les données secondaires.

-  En deuxième lieu, les capitales régionales et les villes métropolitaines en France, qui sont le cas d’étude de cette recherche, seront classées en catégories selon des facteurs communs et des caractéristiques fonctionnelles en termes de dynamique économique, de croissance et de développement durable (dans les domaines de l’enseignement supérieur, de la recherche, de l’innovation, du développement industriel, de la culture, etc.). Par la suite, la ville dynamique la plus en vue dans chaque catégorie sera sélectionnée pour une étude plus approfondie (probablement Bordeaux, Strasbourg, Nantes, Tours et Montpellier, parmi d’autres potentiellement pertinentes pour l’analyse).

-  En dernier lieu, le travail sur le terrain sera basé sur la collecte systématique des données disponibles dans les villes choisies. Des entretiens semi-directifs seront réalisés avec les principales parties prenantes impliquées dans le développement des capitales régionales en lien avec les problématiques de compétitivité et d’attractivité aux plans local, régional et international. L’objectif de cette recherche est ainsi de clarifier le parcours dynamique des capitales régionales lors de leur transformation en centres métropolitains. En outre, cette recherche se référera aux facteurs de similitude et de différence entre ces villes à travers la dynamique, les forces et les faiblesses de chaque capitale régionale. Il examinera également le rapport de la capitale régionale (métropole) avec les villes voisines à l’intérieur et à l’extérieur de leur région afin d’identifier les facteurs de réussite des différents modèles de métropolisation régionale en France.