CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Actualités > Table ronde « Des métropoles et leur fleuve : Regards croisés Tours-­‐Québec »


Table ronde

Table ronde « Des métropoles et leur fleuve : Regards croisés Tours-­‐Québec »

Dans le cadre de la « Guinguette de Tours aux couleurs du Québec »

16 juin 2018

Samedi 16 juin 2018, 16h45, la Guinguette de Tours sur Loire

Mario CARRIER, Professeur à l’Université Laval, Québec

Abdelillah HAMDOUCH, Professeur à l’Université de Tours

Karl Matthias WANTZEN, Professeur à l’Université de Tours

Modérateur  : José SERRANO, Professeur à l’Université de Tours.

Animée par des chercheurs de Tours et de Québec qui entretiennent depuis de nombreuses années des coopérations étroites en matière d’échanges universitaires et de programmes de recherche, cette table-­‐ronde abordera successivement deux thématiques entrecroisées qui illustrent bien les similitudes dans les dynamiques de développement des deux métropoles régionales que sont Tours et la Ville de Québec.

1) Cultures du fleuve  : La Loire et le Saint-­‐Laurent, deux écosystèmes porteurs de rayonnement culturel et touristique

Le fleuve Saint-­‐Laurent est au coeur de l’histoire du Canada et du Québec. À l’heure du développement durable, il est vu comme une ressource aux potentialités de développement infinies, autant du point de vue économique (économie maritime), environnemental (écosystèmes fluviaux et marins), que social (qualité de vie des communautés qui le longent). Cette ressource est au centre de la «  Stratégie maritime  » du Gouvernement du Québec, qui comporte une vision tournée vers 2030 avec un «  Plan d’action  » pour les années 2015-­‐2020.

De son côté, Tours a également une longue histoire avec son «  Fleuve Royal  », la Loire. Cette dernière est porteuse d’une «  Culture du Fleuve  » suffisamment originale et affirmée pour bénéficier d’une Chaire UNESCO “Fleuves et Patrimoine” (coordonnée par Karl Matthias Wantzen et d’autres collègues depuis 2016). Cette Chaire a développé une approche interdisciplinaire selon laquelle ce sont les rythmes des eaux qui façonnent à la fois les diversités biologiques et culturelles dans les paysages fluviaux. Pour ré-­‐harmoniser la coexistence entre homme et fleuve d’une manière durable, il faut réintégrer ces rythmes dans l’aménagement des espaces et créer des «  sites de rendez-­‐ vous  » homme-­‐nature.

2) Faire métropole avec son fleuve  : Tours et Québec, des processus originaux de métropolisation régionale

Tours comme la ville de Québec sont engagées dans une dynamique de métropolisation qui tente de se démarquer de ce que l’on a pu observer pour les grandes capitales nationales, continentales voire mondiales. En effet, caractérisées par une taille intermédiaire entre celle des villes moyennes et celle des grandes capitales, Tours et la ville de Québec sont caractérisées par des processus et leviers de métropolisation qui s’appuient fortement sur leurs ressources et leviers spécifiques d’attractivité et de rayonnement. En particulier, outre leur localisation géographique avantageuse et les fonctions de centralité qu’elles exercent dans leur espace régional, Tours comme Québec bénéficient d’atouts naturels (leurs fleuves respectifs en premier lieu), historiques, architecturaux, paysagers… qui constituent un socle précieux pour un développement socio-­‐économique pouvant s’appuyer en partie sur une variété de secteurs très porteurs (tourisme, viticulture, gastronomie, évènements culturels…) très ancrés au plan territorial.

- Télécharger le programme