CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Publications > Publications en ligne > Les cahiers d’EMAM > Les Cahiers d’EMAM n°30 (2018)

EMAM

Les Cahiers d’EMAM n°30 (2018)

« Territoires sahariens algériens à l’aube du XXIe siècle »

par Muriel - 11 juin

2018

Sous la direction de Jacques Fontaine

Note de la rédaction

La publication du no 30 des Cahiers d’EMAM consacré aux Territoires sahariens algériens à l’aube du XXIe siècle nous est l’occasion de rendre un hommage à notre collègue Abed Bendjelid, qui fut – de 1973 à 2015 – l’un des cadres de l’IGAT (Institut de Géographie et d’Aménagement du territoire) de l’Université d’Oran, où il joua un rôle essentiel pour la structuration de la recherche et la formation à celle-ci de très nombreux étudiants. Abed Bendjelid fut dès la fin des années 1980 membre associé du Laboratoire URBAMA – le prédécesseur de l’Équipe Monde arabe & Méditerranée (EMAM) –, au sein duquel il contribua au développement des recherches sur l’Algérie, en collaboration avec Jacques Fontaine (Université de Franche-Comté) et Jean-Claude Brûlé (Université de Tours), et dirigea avec eux plusieurs programmes collectifs financés par la coopération interuniversitaire franco-algérienne.

Les travaux réunis dans Les Cahiers d’EMAM no 30 portent pour l’essentiel sur le Sahara algérien. Les articles qui les composent sont issus d’un programme de recherche – dont A. Bendjelid fut l’un des iniateurs – et de l’un des deux colloques qui le clôturèrent. Dans l’Introduction qu’ont rédigée J. Fontaine – à l’origine de ce numéro et coordinateur – et ses collègues co-responsables du programme, il est précisé que les sept textes sélectionnés se proposent de présenter quelques aspects des transformations profondes qu’ont connues, et que continuent à connaître, les espaces sahariens depuis la fin du XXe siècle, en particulier sous l’effet des décisions politiques d’un pouvoir central fort et peu enclin à en discuter les modalités avec les populations concernées.

Les thématiques privilégiées dans ce numéro concernent d’abord la « modernisation », accélérée par le biais de l’urbanisation et de la mise en place d’infrastructures de transport – essentiellement routières. Elles s’intéressent ensuite aux profondes mutations sociales et économiques des espaces oasiens, avec une opposition de plus en plus forte – même si elle comporte un certain nombre d’exceptions – entre ceux qui sont en crise sévère (en général les vieux terroirs oasiens) et ceux qui enregistrent un fort dynamisme (nouveaux périmètres irrigués par forages hors des zones précédemment cultivées). Elles traitent enfin des dégradations des milieux locaux, de leur vulnérabilité face à des risques tels que les inondations et abordent, en conséquence, les tentatives des autorités pour y rémédier, tentatives dont les effets à moyen terme sont trop souvent en décalage avec les intentions.

Le numéro est complété par un article qui figure en Varia et qui traite d’Alep pendant la guerre civile qui a détruit la ville et, plus généralement, la Syrie tout entière. L’auteur y montre que les « frontières » qui, au moment où l’article a été rédigé, séparaient les forces gouvernementales de celles qui s’opposaient à lui, reprenaient assez sensiblement des fractures plus anciennes et internes à la société alépine.

On trouvera enfin les deux rubriques habituelles : tout d’abord, les Résumés de thèses, établis par les auteurs lesquels, pour certains d’entre eux, ont soutenu dans des universités maghrébines, et nous nous félicitons de pouvoir mettre les résultats de ces recherches à disposition de nos lecteurs ; et ensuite les Comptes rendus d’ouvrages, ici volontairement centrés sur les espaces sahariens, même si non exclusivement algériens.

Voir en ligne : Consulter le numéro

ouvrage