CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Annuaire > Bellouch Yasmine

EMAM (doctorant)


Bellouch Yasmine

doctorant

e-Mail : Bellouchyasmine@gmail.com

Résumé :

L’architecture moderne marocaine n’est pas que coloniale, la reconstruction de la ville d’Agadir en est le témoin puisque la ré-appropriation de l’architecture par les marocains au lendemain du Protectorat se fait principalement à Agadir en 1960. Cette reconstruction est un contexte inédit représentant une opportunité de renouvellement aux villes marocaines et projetant ainsi le Maroc dans une dynamique moderne quasi indépendante.

L’architecture de reconstruction produite à Agadir est souvent associée au mouvement brutaliste, cette esthétique est-elle réellement brutaliste venant des influences internationales ? ou est-elle juste venue en réponse au besoin de créer une architecture solide antisismique pour ce terrain sensible ? La production faite à Agadir est jugée unique dans son contexte mais quelle valeur ont ces bâtiments et quel renouveau représentent-ils réellement ? comment cette réappropriation de la création architecturale a été faite par les architectes marocains au départ des français ? Dépourvue de toute trace historique, la ville n’a aujourd’hui que ses bâtiments modernes comme repères historiques en dehors des vestiges du séisme et de quelques bâtiments qui y ont survécu. Quels bâtiments faut-il protéger et quelle réflexion faut-il mener afin de sauvegarder ce patrimoine architectural ?

Ce travail de recherche permettra d’écrire une partie de l’histoire de l’architecture marocaine et de compléter des lacunes en terme historique. Il sera par la même occasion une invitation à la réflexion sur l’importance de l’existant à travers son histoire et la logique de sa création.

Mots-clés