CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Doctorants > El Attat Sarah

ipape

El Attat Sarah

Espaces et coworking : les conditions d’un développement urbain et rural soutenable

par Muriel - 23 octobre

Thèse débutée en 2018

Direction : Christophe Demazière et Divya Leducq

Résumé de sujet de thèse :

Ce projet de thèse s’inscrit dans le cadre du projet COWORK-CVL traitant les espaces de coworking de la Région Centre-Val de Loire et de l’étude de leurs apports pour les territoires à l’échelle locale comme régionale. Il s’agit de répondre à la question de recherche suivante : En quoi les espaces de coworking (ECW) contribuent-ils au développement territorial durable, tant dans les espaces urbains que ruraux ?

L’enjeu sera de savoir si les ECW peuvent-être un point de départ pour le renouvellement urbain, un lieu supplémentaire s’inscrivant dans des formes de transitions urbaines déjà en cours dans des milieux dynamiques, ou encore un élément de revitalisation de territoires en déclin cherchant à requalifier leurs espaces et diversifier leurs usages. Plusieurs éléments contribueront à l’étude de ce sujet. Il s’agira de traiter l’espace d’implantation de l’ECW à plusieurs échelles et d’en vérifier les ressorts de l’intégration paysagères, architecturales et urbaines. Nous analyserons également le lien existant entre les usagers et leur contribution à un territoire plus durable à travers des indicateurs que peuvent constituer les modes de déplacements, d’habiter ou de consommation. Enfin, nous explorerons les hypothèses relatives aux modèles défendus par les acteurs économiques et le rôle des politiques publiques dans la pérennité des ECW et de leurs apports au territoires.

La méthodologie déployée servira à répondre au mieux à la problématique. Tout d’abord, nous effectuerons un état de l’art permettant ainsi d’affiner les hypothèses de départ (année 1 et 2). Ensuite, une collecte des données nécessaires à l’étude sera conduite (année 1 à 3). Enfin, on analysera ces données et on procèdera au traitement des résultats, afin de prouver ou réfuter nos hypothèses de départ (année 2 et 3).