CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Doctorants > Rétif Sarah

EMAM

Rétif Sarah

Femmes dans les quartiers populaires : expériences citoyennes et intersectionnalité

par Muriel - 28 novembre

Thèse débutée en 2018

Direction : Nora Semmoud, co-direction Hélène Bertheleu

Résumé :

Les quartiers populaires sont l’objet de représentations sociales et politiques erronées soulignant surtout les problèmes sociaux et les signes de marginalisation. Très prégnante, cette image négative est régulièrement associée aux populations issues des migrations et à la question ethnique. Les recherches ont accordé́ peu d’intérêt aux femmes des quartiers populaires et / ou issues des migrations, sauf à les considérer comme des épouses ou des mères, révélant une certaine invisibilité́ et leur position subalterne. Attachée aux problématiques liées au genre, à la citoyenneté́ et au quartier populaire, cette recherche doctorale porte sur une étude ethnographique de l’engagement des femmes issues des migrations postcoloniales dans plusieurs quartiers prioritaires de la Politique de la ville à Orléans et à Tours. Le but de cette enquête est d’explorer les formes d’engagement ordinaire imbriquées dans la vie quotidienne et invisibles car peu mises en lumière par les pouvoirs publics ou les chercheurs. Il s’agit d’étudier les dynamiques citoyennes qui transforment l’image des quartiers et de saisir les ressorts sociaux et spatiaux de ces engagements. Les mobilisations collectives de ces femmes visent-elles à lutter contre les inégalités que le racisme entretient ? Ces femmes parviennent-elles à développer une capacité́ d’agir en passant outre les contraintes sociales qui pèsent sur elles ?