CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Doctorants > Obeid Hala

EMAM

Obeid Hala

« Les divisions socio-spatiales et la gestion politique de la ville à l’épreuve des migrations de masse : Beyrouth et les réfugiés syriens aujourd’hui »

par Muriel - 4 octobre

Thèse débutée en 2019

Direction : Olivier Legros

Présentation du projet

Ce projet de thèse étudie les effets de la migration de masse sur deux plans principaux : les divisions socio-spatiales et la gestion politique de la ville. Selon cette perspective, Beyrouth est un terrain exemplaire étant donné la présence en nombre de réfugiés syriens installés au sein de la ville depuis le début de la guerre civile syrienne, en 2011. Au Liban, ce sont en effet près de 1,5 millions de déplacés qui se sont réfugiés ces dernières années, ce qui représente 30% de la population libanaise totale. 1 Sur ces 1,5 millions, Beyrouth en accueille environ 233 000, soit un quart de tous les réfugiés syriens présents au Liban.2 Étant donné qu’environ 95% de ces réfugiés sont des musulmans sunnites3, leur afflux massif ne présente pas seulement un problème de nombre mais peut avoir des effets sur l’équilibre communautaire, entre les trois groupes religieux : chrétien, sunnite et chiite, qui fonde le système politique à l’échelle du Liban ; et qui occupe une place importante dans le fonctionnement politique du Grand-Beyrouth au quotidien4 , tout en marquant profondément la morphologie urbaine, puisqu’à chaque communauté d’appartenance correspond traditionnellement un secteur urbain.56 En outre, il faut tenir compte des aspects géopolitiques car l’Etat libanais entretient des relations tendues avec l ’Etat syrien, lequel a constamment exercé un pouvoir politique sur le Liban. Il est même intervenu militairement pendant la guerre civile libanaise (1975-1990) et son armée est restée sur le territoire libanais jusqu’en 2005.

Problématique et axes de recherche

Dans ce contexte particulier, l’enjeu de ma recherche est de comprendre l’impact de la migration massive syrienne sur les divisions socio-spatiales préexistantes dans la ville de Beyrouth ainsi que sur son équilibre communautaire et sur la gestion politique du territoire. Assiste-t-on, comme on peut l’entendre dans la presse et dans la rue, à une exacerbation des tensions sociales et communautaires ? Dans quelle mesure la présence syrienne serait-elle propice à l’émergence d’une situation comparable au chaos urbain ? Sans adhérer à ces « scénarios-catastrophes », on peut toutefois se demander dans quelle mesure les réfugiés syriens, du simple fait de leur présence, ne sont pas aujourd’hui en train de bouleverser les frontières socio-politiques et de remodeler l’espace géographique beyrouthin, suscitant de nouveaux rapports de force et par conséquent de nouveaux jeux politiques dans la capitale libanaise.

Pour répondre à ces questions, on peut envisager les axes d’enquête et de recherche suivants :

1 - Relietweb, Lebanon Crisis Response Plan (2017-2020). Available at : https://reliefweb.int/sites/reliefw...

2 - https://data2.unhcr.org/en/situatio...

3 - Fabra-Mata, Javier., Sreverâs, Arne., Carter, William. 2015. The Syrian crisis and its impact on Lebanon- A conflict analysis. Norwegian Church Aid. Available at : http:/1178.62.114.239/wp-content/uploads/2015/07/NCA-2015-Lebanon-Conflict-Analysis.pdf

4 - Ammoun, Denise. Histoire du Liban contemporain : 1860-1943. Paris, Editions Fayard, 2014

5 - Collective. Lebanon : a History of Conflict and Consensus. Lebanon, Published by The Center for Lebanese Studies, 1992.

6 - Kassir, Samir. Histoire de Beyrouth. Editions Perrin, 2012.

1- La présence syrienne à Beyrouth : pratiques d’intégration et problèmes publics locaux

Cet axe s’interrogera sur la présence des réfugiés syriens dans le Grand Beyrouth, les logiques de leur répartition dans les quartiers beyrouthins ainsi que sur leur insertion économique. Comment les syriens sont-ils répartis à Beyrouth ? Existe-t-il des quartiers où ils se sont regroupés plus que dans d’autres ? Comment s’intègrent-ils dans leurs quartiers de résidence ? Comment s’insèrent-ils sur le plan économique ? On pourra notamment se demander dans quelle mesure ces pratiques et ces modes de survie ou d’intégration à la ville sont-ils à l’origine de situations conflictuelles avec les autres habitants, voire de nouveaux « problèmes publics » au sens des politologues, c’est-à-dire des « états de faits » qui suscitent des débats et des controverses et orientent l’action publique ?

2- Les reconfigurations en cours : divisions et frontières socio-politiques

Cet axe nous permettra d’analyser les divisions et les frontières socio-politiques et communautaires afin de voir comment et pourquoi elles sont éventuellement remises en question par la présence des réfugiés. On pourra notamment se demander dans quelle mesure l’arrivée en masse de ces réfugiés syriens change quelque chose au niveau du peuplement et des frontières symboliques de la ville ?

3 - La gestion politique de la ville (à différentes échelles)

Cet axe nous permettra d’évaluer si et comment la présence massive des réfugiés a pu perturber ou même changer la gestion politique de la ville de Beyrouth, ce qui aura un impact sur l’équilibre du pouvoir politique au sein de la ville. Remarque-t-on le développement de problèmes et de conflits locaux liés à la présence syrienne ? Quelles sont alors les pratiques et les stratégies des acteurs impliqués (syriens, voisins libanais, autorités locales) ? On sera particulièrement attentif aux modes de résolution des situations conflictuelles locales par les acteurs institutionnels et politiques locaux. Dans le même ordre d’idées, on cherchera à analyser les effets possibles de ces situations conflictuelles à l’échelle du système politique du Grand Beyrouth.

Recherche documentaire et enquêtes de terrain

1- Finir 1’état des recherches en cours : la littérature existante sur la migration et la ville dans la Proche Orient est notamment produite par L’Institut Français du Proche-Orient (IFPO) et le Laboratoire Migrinter au sein de l’Université de Poitiers. Afin de mieux situer ma propre recherche, il est alors primordial de se concentrer sur ces travaux qui analysent les trajectoires des réfugiés, les politiques d’accueil et l’impact sur la communauté d’accueil, particulièrement sur le territoire libanais. En outre, il sera utile de collecter les informations disponibles dans les administrations et les ONG (statistiques et autres).

2- Exploiter les informations déjà existantes suite à un travail de terrain entamé, lors d’une inscription précédente, pendant une période de 6 mois (Avril 2018-Septembre 2018) sur les divisions socio-spatiales de la ville de Beyrouth.

3- Etudier les conséquences de la présence syrienne sur les divisions socio-spatiales et la gestion politique du territoire beyrouthin à travers de nouvelles enquêtes.

Références bibliographiques

Ammoun, Denise. Histoire du Liban contemporain : 1860-1943. Paris, Editions Fayard, 2014.

Collective. Lebanon : a History ofConflict and Consensus. Lebanon, Published by The Center for Lebanese Studies, 1992.

Fabra-Mata, Javier., Sceverâs, Arne., Carter, William. 2015. The Syrian crisis and its impact on Lebanon - A conflict analysis. Norwegian Church Aid. Available at : http://l78.62.114.239/wp-content/uploads/2015/07/NCA-2015-Lebanon-Conflictanalysis.pdf HCR site web : https://data2.unhcr.org/en/situatio... Kassir, Samir. Histoire de Beyrouth. Editions Perrin, 2012.

ReliefWeb, Lebanon Crisis Response Plan https://rel iefweb.int/sites/rel iefweb.int/files/resources/67780.pdf