CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Doctorants > Monsengo Elenkey Lucien

ipape

Monsengo Elenkey Lucien

"Dynamiques d’urbanisaation et pressions écologiques dans la « zone d’extensions sud » de Kinshasa. Une analyse systémique des inégalités socio-environnementales et spatiales dans les quartiers d’habitat précaire"

par Muriel - 28 octobre 2019

Thèse débutée en 2019

Direction : Christophe Demazière

Projet de thèse :

La ville concentre aujourd’hui et concentrera davantage demain les sources de pressions écologiques d’origine anthropique : prélèvement des ressources naturelles pour satisfaire les besoins des citadins, pollutions, destruction d’habitats, etc. Kinshasa, une des grandes métropoles africaines, connaît une croissance urbaine sans précédent mais très vulnérable dans ses quartiers d’habitat spontané dont la Zone d’Extensions Sud. Au-delà de la précarité économique, de la croissance démographique et de l’appropriation de l’espace par les citadins ,n’y a-t-il pas lieu de jeter un regard systémique sur les défis des inégalités socio-spatiales et socio-environnementales de ces quartiers « oubliés » de la ville 7. La crise de l’environnement est donc une crise de l’homme dans son intégralité et de la société dans son ensemble systémique ; elle ne demeure donc pas moins un phénomène social dont il importe d’appréhender les causes fondamentales, les défis majeurs et les principaux acteurs. Au lieu d’en être seulement réduit à des conjectures, il serait, en outre, plus intéressant d’approfondir cette étude par une cartographie des parties prenantes impliquées aux pressions (analyse des systèmes de gouvernance,implication des mouvements associatifs, etc.) et de mener une analyse systémique non seulement sur les modes comportements des citadins mais aussi sur les inégalités socio-environnementales et spatiales qui s’affichent ou se cachent dans les quartiers d’habitat précaire. Différentes méthodes et techniques d’investigation pourront être mises à contribution dans le cadre de ce travail:les méthodes inductive, analytique et prospective, soutenues par la recherche documentaire,l’observation participative, la collecte, l’analyse et l’interprétation des données aussi bien statistiques que qualitatives dans une approche systémique mettant en corrélation les sciences de environnement,l’urbanisme, le territoire et la société dans une vision anthropo-sociologique de l’écologie urbaine. Ce travail partira des inventaires et diagnostics de terrain, passera par une analyse systémique des dynamiques urbaines et des disparités socio-environnementales pour s’achever dans des considérations prospectives. Dans cette étude, le recours à une enquête anthropo-sociologique sur les pratiques populaires d’assainissement et la gestion de l’environnement dans les Extensions Sud de Kinshasa permettrait de définir, à travers le diagnostic sérieux de ces pratiques, un « ethos environnemental » propre au milieu et capable non seulement de dévoiler ses propres faiblesses et limites, mais digne aussi de révéler les critères culturels qui définissent ses normes de référence, les valeurs qu’il compte promouvoir et les enjeux énormes qu’il sous-tend au regard des exigences d’un développement durable et endogène. Cette étude permettrait ainsi de passer d’une mise en regard des défis et enjeux sur les inégalités socio-environnementales et spatiales à de nouvelles possibilités ou manières de penser et d’habiter la ville.