CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Annuaire > Luglia Rémi

ipape (Membre associé)


Luglia Rémi

Enseignant-chercheur

e-Mail : remi.luglia@univ-tours.fr

Axes et programmes de recherche

  • Histoire contemporaine.
  • Histoire environnementale / histoire de l’environnement.
  • Histoire des relations humain-nature et humain-animal.
  • Histoire de l’animal, notamment sauvage, et de son environnement/histoire des animaux.
  • Destruction, protection et gestion de la nature, y compris les politiques publiques.
  • Sociétés savantes, de protection des animaux et de protection de la nature et de l’environnement.

Axe 1 : Écrire l’histoire de la protection de la nature

Je poursuis des recherches sur l’histoire du mouvement français de protection de la nature en m’intéressant aux différents courants et acteurs (y compris la question du genre), à la diversité et à l’évolution des idées et des modes d’action (protection des espèces et des espaces ; éducation à la nature et à l’environnement ; « propagande ») ainsi qu’à leurs applications/conséquences sur le terrain (évolution du statut et de la répartition des espèces ; espaces naturels protégés ; transformation des paysages). Je développe une approche plutôt « par en-bas » qui croise les dimensions scientifiques, culturelles, sociales, juridiques et politiques afin de comprendre la complexité des itinéraires, des dynamiques historiques et des interactions sociétés / environnements.

Programmes en cours :

  • Programme personnel de recherche historique autour de la « nature ordinaire » et des aires protégées : publication des actes du colloque De la réserve intégrale à la nature ordinaire. Les modalités changeantes de la protection de la nature (XIXe-XXIe siècle) (2022) ; diverses manifestations de vulgarisation prévues.
  • Recherche personnelle et collective autour de la notion de « patrimoine » appliquée à la nature : publications passées et en cours ; contribution à la préfiguration d’un projet ANR avec l’UVSQ et une équipe de chercheurs « Patrimonialiser pour protéger ? DEFInir, contester, gérer le PATrimoine naturel en France depuis le XVIIIe siècle ».
  • Recherches autour des zones humides, comme observatoires privilégiés des arrangements mouvants entre sociétés et natures : participation aux activités du GHZH ; intérêt particulier porté à l’objet « mares ».
  • Dictionnaire biographique et monographique des acteurs de la protection de la nature et de l’environnement (AHPNE ; depuis 2012) ; participation active à l’identification, à la sauvegarde, à la communication et à la valorisation de fonds d’archives privées (associations et personnalités).
  • Phase d’exploitation de l’opération « Inventaire des archives privées de la protection de la nature et de l’environnement en Région Centre-Val-de-Loire » (réalisé en 2019) : déclinaison en sujets de recherche (M2, doctorats).
  • Participation au projet « Histoire de l’éducation à la nature et à l’environnement » (2018-2022).
  • Projets autour du centenaire du 1er congrès international pour la protection de la nature (2023) : colloque international, interdisciplinaire et associant des acteurs ; divers dispositifs de médiation scientifique et de de vulgarisation de la recherche universitaire.

Axe 2 : La faune sauvage et l’histoire des animaux

Je m’intéresse désormais également à l’histoire des animaux. Par l’entrée « protection » je travaille sur les animaux sauvages comme révélateurs des transformations des sociétés (dynamiques de retour, thématique de la cohabitation, réflexions autour de la notion de « nuisible » et « d’espèce exotique envahissante »). Mes travaux sur le castor d’Europe m’incitent à ajouter des questionnements environnementaux, écologiques et éthologiques à une approche sociale, politique et culturelle. Fondés sur une interdisciplinarité avec les sciences du vivant et les autres sciences humaines et sociales, prenant appui tant sur des études sérielles que sur des données qualitatives, possédant une dimension européenne, ils ambitionnent d’éclairer de façon originale les rapports homme/animal en raison de la spécificité de l’éco- éthologie du castor (ce n’est pas un prédateur ; il adapte son environnement à ses besoins) et de son histoire (animal à la fois utile et nuisible ; disparition quasi-totale, protection, retour et relative acceptation sociale). J’envisage d’élargir mon approche à d’autres mammifères des milieux aquatiques (loutre, ragondin, rat musqué). Ces recherches sont porteuses de retombées opérationnelles importantes.

Programmes en cours :

  • Programme personnel de recherche historique autour du Castor d’Europe, des opérations de réintroductions, et des dynamiques de recolonisation : étude du bulletin du Réseau Castor (ONCFS) ; études de diverses opérations de réintroduction ; publication d’un ouvrage de médiation ; édition commentée de carnets de terrain inédits de Georges LACROIX.
  • Supervision d’un projet de recherche socio-écologique « Anticiper et accompagner le retour du castor d’Europe sur le bassin de la Seine » (2020), avec des perspectives de poursuite (2021-2022).
  • Participation à un projet de recherche pluridisciplinaire de l’axe « Humanités environnementales » de la MSH de Tours, coordonné par Florent KOHLER (ICD) et José SERRANO (DATE) « Coexistence homme/castor dans le bassin de la Loire : une approche participative ».
  • Recherches et publications en cours autour de la notion « nuisible » : conférences ; revue Anthrozoös ; étude de catalogues naturalistes du XIXe siècle.

Télécharger le CV complet

Axe de Recherche dans le programme de recherche de l'équipe ipape

Mots-clés