CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Actualités > Séminaire « Madagascar sur la route de la soie : un contexte contemporain de profondes mutations »


Séminaire

Séminaire « Madagascar sur la route de la soie : un contexte contemporain de profondes mutations »

Sophie Goedefroit, professeure d’anthropologie, Université de Paris et nouveau membre de Citeres-Cost.

10 mars 2022

Jeudi 10 mars 2022, 14h00, université de Tours, site des Tanneurs, 5ème BU, Tours

Madagascar s’est, depuis quelques années, ralliée au modèle de globalisation proposé par la Chine sous l’enseigne de « nouvelles routes de la soie ». Ce projet qui promet aux pays partenaires un développement de leurs activités économiques et par là « le bonheur des peuples » se présente comme une alternative à la globalisation occidentale et se targue d’avoir rallié à ce jour plus de 150 pays.

La Chine est aujourd’hui le premier partenaire économique de Madagascar, supplantant la France pour la première fois dans l’histoire. Les banques, les infrastructures stratégiques (électricités, hôpitaux, routes, ports, aéroports, par exemple), mais également les exploitations minières et agricoles sont sous la tutelle des investissements chinois. Une immigration chinoise hétéroclite et sans précédent par son ampleur accompagne ce mouvement et provoque déjà des troubles au niveau régional.

Sophie Goedefroit, reviendra sur les recherches qu’elle mène à Madagascar depuis plus de 30 ans pour proposer de nouvelles pistes de recherche permettant de comprendre les dynamiques de remaniement en cours au niveau local, tout en adoptant une démarche multi-située. Que deviendront, par exemple, les stratégies de patrimonialisation de la nature si prégnantes à Madagascar, dans ce nouveau contexte ? À l’instar des phénomènes étudiés dans différents fronts pionniers malgaches, rencontrerons-nous des remaniements sociaux et territoriaux dans les communautés villageoises touchées par la présence chinoise ? Observerons-nous des comportements adaptatifs, des modifications des pratiques et des représentations ou au contraire, des mécanismes de détournement, de contrôle ou d’autres formes de résistance ? Tels seront les thèmes abordés dans cette communication.