CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Doctorants > Moussi Maud

emam

Moussi Maud

Figures du patrimoine dans les villes libanaises : trajectoires et représentations des espaces hérités dans l’action publique

Thèse commencée en 2006

Direction : Pierre Signoles

Cette étude a pour terrain les trois villes de Tripoli, Saïda et Tyr. Les structures intermédiaires « résilientes » communautaires, religieuses et clientélistes y particularisent le tissu social et politique et spécifient l’exercice de l’action publique. Par ailleurs, avec l’Indépendance, chaque confession se serait sentie mise en demeure de définir son champ de l’histoire, complexifiant de fait des systèmes de références historiques nationaux. Nous considèrerons alors les hauts-lieux patrimoniaux à travers le régime d’historicité qu’ils supposent et qui préside à leur élection. Par la voie de l’entretien, nous observerons systèmes de références, registres de discours et régimes d’action successivement mobilisés par les agents dominant le processus de patrimonialisation. La bifurcation notable décrite dans la trajectoire de patrimonialisation par le passage d’un patrimoine national, exclusivement archéologique, à un patrimoine urbain et arabe sera particulièrement prise en compte, ainsi que le positionnement respectif des différentes localités dans ce palmarès historiquement contingent. Sera étudié le rôle spécifique des acteurs scientifiques, comme les archéologues, et des acteurs collectifs internationaux, tels l’Unesco et la Banque Mondiale, dans la stabilisation de standards d’intervention. Surtout, les déclinaisons locales du fait patrimonial seront analysées à travers des situations opposant des enjeux d’aménagement et de préservation des espaces historiques, notamment lors des fouilles archéologiques et des épisodes successifs de destruction, reconstruction. L’interprétation locale (consensus, défiance) des initiatives patrimoniales exogènes (étatique, internationale) sera un axe d’analyse développé.