CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Doctorants > Zatout Ridha

emam

Zatout Ridha

Les enjeux du développement et de la mise en oeuvre des instruments d’urbanisme en Algérie. Le cas des instruments d’urbanisme de la commune de Tizi Ouzou.

Thèse commencée en 2003

Direction : Pierre Signoles

Depuis plus deux décennies, l’Algérie connaît des mutations induites par la transition d’une économie dirigée à une économie libérale, d’un système politique centralisé au pluralisme politique .Dans le domaine de l’urbanisation, la libéralisation des marchés foncier et immobilier a des effets remarquable sur les villes algériennes. Cette situation s’accompagne de nombreux phénomènes et de problèmes d’urbanisation qui ont pris des dimensions alarmantes suite à son évolution brutale, engendrée principalement par la fulgurante poussée démographique constaté depuis l’indépendance. Face à cette situation l’Algérie, comme les autres pays du monde, a tenté de gérer ses villes en introduisant une nouvelle politique de gestion, d’utilisation de l’espace et de la mise en place de nouveaux instruments d’urbanisme.
Censés planifiés, orienter et maîtriser la croissance urbaine, ces outils technico-juridiques sont restés impuissants devant les problèmes de la gestion urbaine algérienne : Précarité, spontanéité, dégradation du cadre de vie urbaine, distorsion problèmes rencontrés de nos jours, sont-ils un résultat d’une mauvaise gestion urbaine ou à une faiblesse dans l’élaboration et l’exécution des plans d’aménagement et d’urbanisme ?
Présentée de cette manière, notre problématique reste très vaste et suscite plusieurs d’autres interrogations, pour y répondre, il est nécessaire de procéder à une analyse exhaustive des systèmes urbains en Algérie ; ainsi que l’analyse du système de planification par une étude de l’ensemble des institutions qui interviennent directement ou indirectement sur l’espace et de l’ensemble des instruments techniques, juridiques, financiers et administrative à travers lesquels ces institutions agissent sur l’urbain. Le choix de notre sujet a été motivé par l’importance accordée ces dernières à ce sujet.
En prenant l’exemple d’un cas concret, le cas d’une commune, cela va nous permette d’évaluer, de discuter et de traduire en terme d’aménagement, d’urbanisme et juridique la pertinence des documents d’urbanisme et son application, car L’acteur principal de l’urbanisme et le noyau de toute activité politique, administrative, sociale et culturelle et le dernier maillon de la chaîne de décentralisation c’est la commune.
La commune choisie est celle de TIZI OUZOU, ville de la Kabylie et chef lieu d’une wilaya ; de part sa position géographique et ses relations traditionnelles avec la capitale, la commune fait partie de la région Nord centre de pays (2ème couronne) à une distance de 100 Km Sud Est de la capitale Alger.
Le phénomène de la croissance de la ville de T.O est récent, et son développement est lié principalement aux actions économiques initiées par les pouvoirs publics qui se caractérise par l’implantation d’une zone industrielle, engendrant un développement rapide qui n’a pas obéi à un schéma cohérent, entraînant ainsi une urbanisation dense, éclaté, hétérogène et faiblement fonctionnelle.
La commune est aussi la capitale de la revendication identitaire et culturelle de la cause berbère, partant de la démocratie et du pluralisme politique et connais ces derniers temps des émeutes et des grèves, qui entravent le fonctionnement de la commune. Ces problèmes complexes de la gestion urbaine nécessitent une prise de conscience.
Cette recherche s’inscrira donc dans une perspective d’évaluation, une tentative pour améliorer sensiblement la gestion urbaine en Algérie. Il ne s’agit pas de modifier ou de fustiger ces instruments autant qu’il s’agit d’apporter une réflexion sereine visant à mieux apprécier ses pertinences et ses efficiences.