CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Doctorants > Ziane Nawfel

emam

Ziane Nawfel

La reproduction de la régulation sociale

Thèse commencée en 2002

Direction : Françoise Navez Bouchanine

Notre projet porte sur la construction des systèmes d’actions concrets par les habitants des quartiers sous-intégrés et sur leurs participations à la transformation et à la reproduction de la société civile, à travers la reformulation de la demande sociale et l’intégration de nouveaux acteurs dans la négociation et la régulation sociale. L’espace défini pour ce travail, est l’ensemble des quartiers sous-intégrés de la ville d’Alger, notamment ceux qui connaissent la constitution d’organisations associatives dont l’objectif est l’amélioration des conditions de vie des habitants. Notre intérêt dans une première partie est l’organisation des habitants en collectif pour la promotion et la revendication de leurs droits ou ce qu’ils se représentent comme tels. De là nous focalisons notre étude sur la constitution des systèmes d’actions concrets qui engagent les habitants dans la négociation avec les différentes échelles d’institutions. L’étude de la construction de ces systèmes d’actions concrets devra nous mener dans un second temps à nous interesser aux répercussions qu’ils produisent sur la reproduction de la société civile en Algérie. Dans ce cadre il importe d’analyser ce qu’apportent ces mouvements citoyens aussi bien en politique, mais surtout comme nouvelles méthodes de façon de faire dans la gestion et la fabrication de l’urbain. La constitution d’actions collectives dans les quartiers non réglementés aboutit à la création de systèmes d’actions concrets dans lesquels s’opère la régulation sociale, induisent l’apparition d’acteurs nouveaux sur la scène politique de l’Algérie post 1988. Le sens donné auparavant à la société civile, à son rôle et à son importance change par conséquent. Cette irruption du citoyen sur la scène politique par le biais de ces organisations et des changements qu’elles induisent, porte notre intérêt sur les nouvelles compétences des citadins-citoyens en Algérie et par conséquent sur la reproduction de la société civile hors des champs traditionnels balisés par les institutions.