CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Doctorants > Gatin Vincent

emam

Gatin Vincent

Haut lieu et idéologies : analyse comparée des places Jemaa el Fna à Marrakech et Boujloud à Fès

Thèse commencée en 2007

Direction : Nora Semmoud

PROJET DE RECHERCHE

Nous souhaitons engager une analyse des reconfigurations des places Jemaa el Fna de Marrakech et Boujloud de Fès, deux espaces publics qui font l’objet de mises en valeur ayant chacune pour objectif de produire à terme un haut lieu, c’est-à-dire un « lieu érigé délibérément et collectivement au statut de symbole d’un système de valeurs territoriales » (Debarbieux, 1993, « Du haut lieu en général et du mont Blanc en particulier », in l’Espace Géographique, N°1, 1993, pp 5-13).

Nous souhaitons donc analyser deux processus d’instrumentalisation distincts qui ont pour conséquence commune d’inscrire des valeurs dans l’espace en nous intéressant d’une part aux systèmes d’acteurs à l’origine de ces mises en valeur et d’autre part, aux représentations que ces espaces réorganisés génèrent.

L’analyse des mises en valeur de ces espace public nous permettra d’étudier les rapports de force qui existent entre les différents acteurs cherchant à inscrire dans l’espace des éléments qu’ils considèrent comme exprimant leurs valeurs. C’est pourquoi nous nous proposons de recueillir auprès des différents acteurs des discours de légitimation (de leurs actions) formulés à propos d’aménagements et de projets qui concernent ces hauts lieux établis ou en devenir. L’exploitation de ce matériau devrait nous permettre d’identifier les idéologies qui sous-tendent les actions des groupes en présence. Le recours aux entretiens devrait par ailleurs nous permettre d’identifier les enjeux et d’observer les stratégies utilisées par les différents acteurs dans le but d’investir ces espaces. D’autre part, l’analyse des perceptions et des pratiques citadines des espaces publics mis en valeur « par le haut » est susceptible de nous autoriser à étudier les rapports nouveaux que les citadins entretiennent avec deux idéologies en actes - relativement proches l’une de l’autre - qui leur sont imposées. Pour ce faire, nous nous attacherons aux réinterprétations locales de thématiques globales telles que le patrimoine, la tradition ou encore la modernité. En définitive, nous souhaitons proposer, à travers ce projet, une réflexion sur les notions de haut lieu et d’idéologie dans leurs articulations et observer la restructuration de deux espaces publics situés au cœur de cités en cours de métropolisation.