CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Doctorants > Maalej Mariem

ipape

Maalej Mariem

Le Paris périphérique. Mutations, symboliques et médiation

Thèse commencée en 2010 soutenance prévue le 7 décembre 2015

Direction : Pascal Sanson

Résumé  :

La ville de Paris et la région Ile de France, entretiennent des relations multiformes avec la périphérie. C’est un territoire complexe ayant pour axe le boulevard périphérique sur 35 kilomètres et une épaisseur variable d’environ un kilomètre sur les deux rives intra et extra muros. L’étude porte sur un territoire annulaire souvent hétérogène et contradictoire, favorisant les mutations en multipliant les symboles, les significations et les communications territoriales et communications médiation.

Cette recherche explorera le Paris Périphérique pour tenter de comprendre les éléments catalysant ses mutations durables, rythmées par les symboliques qui la caractérisent. La périphérie génère un territoire géographiquement signifiant sur plusieurs échelles, locales, régionales et nationales. On se propose d’analyser le rôle des acteurs publics et privés ainsi que les potentiels mis en jeux. Cette thèse sera une formulation de l’impact de la périphérie sur l’urbanité locale et régionale, permettant de définir le rôle de ce territoire parisien sur ces dernières réalités.

Le boulevard périphérique, élément catalyseur, est considéré comme nuisible par la Région, ainsi que la ville de Paris, qui a souvent tenté d’effacer ce corps urbain. Cette étude s’efforcera de mettre en lumière les urbanités de la périphérie, en détaillant quelques sites et tronçons représentatifs des périodes clefs qui constitueront notre corpus. La périphérie est la trace de gestions et de décisions urbaines successives. Nous explorerons leurs dynamiques, leurs symboliques et les raisons qui contraignent et amènent à considérer et à saisir ce territoire.