CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Doctorants > Echahid Samira

cost

Echahid Samira

Mobilisations contre le bruit, action publique et contextes urbains

Thèse commencée en 2008

Direction : Patrice Melé

Ce travail se propose d’étudier les mobilisations, les situations sociales générées par les bruits de l’environnement urbain. Il s’agira de proposer une approche non sectorielle du bruit couplant divers contextes urbains et différentes mobilisations collectives, et non de faire une géographie ou une localisation des nuisances sonores, ni d’évaluer la pertinence des normes d’émissions. Les hypothèses de départ sont :
-  d’une part, que les actions individuelles ou collectives contre le bruit constituent un bon analyseur des relations entre les habitants et l’action publique. En effet, le bruit est un objet de politique publique, une importante production de textes juridiques s’attache à cette donnée, notamment par le biais de la directive européenne de 2002 qui oblige les agglomérations de plus de 250 000 habitants à produire des cartes de bruit avant 2007.
-  d’autre part, que la compréhension de la conflictualité liée au bruit repose autant sur une interrogation des liens que tissent les habitants à leur espace de vie que sur la mesure de la nuisance. Les objectifs de la recherche sont donc d’analyser :
- la productivité territoriale des mobilisations autour du bruit (Défense de l’espace de vie révélatrice d’appropriation) ;
- le rapport entre le bruit et la définition de la qualité de vie ;
- les relations entre bruit et inégalités spatiales ? (Certaines sources sont prises en compte par les pouvoirs publics, d’autres non) ;
- les effets des tentatives de résolution de conflits liés au bruit ? (Cartes de bruit et instances de concertation). Les modalités de saisie des mobilisations collectives par l’action publique seront comparées dans deux villes de taille similaire : Orléans et Tours, puis mises en perspective par des contextes étrangers : Suisse et Bruxelles. Sur chaque terrain, seront effectués un inventaire et une typologie des mobilisations collectives liées au bruit, ainsi que des entretiens qualitatifs auprès des différents acteurs du conflit. : riverains, associatifs, élus...