CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Doctorants > Blondel Cyril

ipape

Blondel Cyril

Aménager les frontières des périphéries européennes. La frontière Serbie/Croatie à l’épreuve des injonctions à la coopération et à la réconciliation

Thèse commencée en 2008 soutenue le 29 avril 2016

Direction : Jean-Paul Carrière

Résumé :

La politique de pré-adhésion de l’Union européenne enjoint les pays des Balkans occidentaux à coopérer et à se réconcilier avant d’envisager leur entrée dans l’Union. Le volet coopération transfrontalière de l’Instrument d’Aide pour la Pré-adhésion est l’instrument unique au travers duquel l’UE soutient concrètement ces injonctions. De la sorte, elle désigne les espaces frontaliers comme les lieux privilégiés des réconciliations et le projet d’aménagement transfrontalier comme l’instrument pour atteindre cet objectif. Cette thèse vise à interroger ces deux présupposés. A partir d’un travail de terrain mené à la frontière Serbie/Croatie, elle montre que le programme européen de coopération transfrontalière a permis le rapprochement des Ministères concernés et que les projets développés à la frontière ont contribué à une « réconciliation de niche » entre quelques acteurs locaux. Néanmoins, celle-ci ne s’étend pas au-delà de ce noyau de base. Pour dépasser cette limite, il apparaît nécessaire de repenser la politique d’élargissement pour toutes les parties associées à ce processus. Car c’est la question du vivre-ensemble à l’échelle du continent européen qui se pose.

Mots-clés : aménagement, frontière, périphérie, Union européenne, projet, réconciliation, coopération, Croatie, Serbie

Summary

The European Union pre-accession policy urges the Western Balkans countries to cooperate and reconcile before considering joining the European Union. The cross-border co-operation component of the Instrument for Pre-Accession Assistance is the only tool by which the EU concretely supports these injunctions. In this way, it appoints cross border areas as privileged places of reconciliation and the planning project as the tool to achieve this objective. This thesis aims to examine these two presumptions. Field work conducted at the border between Serbia and Croatia, showed that the European cross border cooperation programme enabled concerned ministries to get closer and that the local projects contributed to a “niche reconciliation” between a few local stakeholders. Nevertheless, it does not extend beyond this basic core. In order to overcome this limit it appears necessary to rethink the enlargement policy for all parties involved in the process. Because therein lies the issue of community harmony in the European continent.

Keywords : planning, border, periphery, European Union, project, reconciliation, cooperation, Croatia, Serbia