CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Doctorants > Madwa Yasser

IPAPE

Madwa Yasser

Analyse du projet urbain, stratégique et opérationnel en cyrénaïque, le cas de la ville libyienne d’el Beïda

Thèse soutenue le 22 octobre 2012
Direction : Didier Boutet

Au sortir de la Révolution de 2011, la Libye a de nombreux défis à relever, notamment celui de son aménagement urbain, qui devra être appréhendé selon des projets cohérents. Cette étude s’attache au cas de la ville d’AL BAYDA, en Cyrénaïque. La première partie traite de l’évolution de la ville au fil des différents régimes politiques qu’a connus le pays au cours du XXe siècle : de la colonisation italienne, en passant par la monarchie senoussiste et le long régime kadhafien jusqu’à la Révolution de 2011 qui permet désormais tous les espoirs pour le développement à venir du pays. Cette analyse historique et urbanistique a permis de mettre en évidence les potentialités considérables d’AL BAYDA à tous les niveaux : un climat favorable, un patrimoine archéologique de grande valeur, un ancrage historique et symbolique fort, un dynamisme économique, etc. Dans le même temps, l’analyse révèle les manques criants de la ville, mais aussi de toute sa zone urbaine, en termes de services, d’infrastructures, d’espaces verts… c’est plus globalement tout le projet urbain qui fait défaut. L’évolution de la ville n’a jamais été pensée de manière globale et cohérente, générant un schéma urbain aberrant et l’absence d’infrastructures de première nécessité. Cette étude propose donc dans un second temps, pour AL BAYDA, un projet urbain ambitieux, stratégique et opérationnel, permettant à la fois de répondre de près aux problématiques actuelles, telles le manque de services, mais aussi de planifier la croissance future en créant une nouvelle centralité pour les villes d’AL BAYDA et de SHAHHAT. Il s’agira de créer un grand centre urbain, pôle d’équilibre entre Benghazi, principal pôle administratif de l’Est libyen, et Tobrouk, dernière étape importante avant l’Égypte. Répondant notamment à la problématique de la surpopulation, ce projet, en se basant sur les caractéristiques naturelles, typographiques, sociales et culturelles de la ville, fournira tous les services, commerces et logements nécessaires et permettra de valoriser la richesse du patrimoine de la région. Le développement du tourisme sera en effet un atout majeur pour le développement à venir de la Libye, qui ne pourra compter que sur ce seul secteur pour relancer son économie, une fois que la ressource pétrolière sera tarie. Ce plan se pose donc comme modèle novateur et précurseur pour toutes les autres villes libyennes. Il faut donner les moyens à cette ville au fort potentiel, de devenir la seconde aire urbaine de la Cyrénaïque.