CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Doctorants > Hot Florian

cost

Hot Florian

Les processus de détachement vis-à-vis de la norme « emploi »

Thèse commencée en 2009

Direction : Alain Thalineau

Ce projet a pour objectif d’interroger des modes de vie visant à se détacher de la norme emploi « classique » en étudiant les relations entre ce détachement et l’attente de reconnaissance individuelle et sociale. Il s’agit de saisir les pratiques sociales qui rendent possible ce détachement tant dans la sphère familiale que dans la sphère de travail, et de repérer en quoi ces pratiques remettent ou non en question la centralité du travail sous statuts d’emploi. Ce questionnement initial est appréhendé à partir des pratiques d’une catégorie de salariés qui s’est vu attribuée un statut spécial et un régime assuranciel spécifique en France, à savoir les intermittents du spectacle que l’on peut distinguer en fonction du contenu de leurs activités en trois sous catégories : les artistes, les agents administratifs et les techniciens. Si le régime spécial d’assurance chômage leur permet d’avoir une rémunération en dehors des périodes d’activités, celle-ci ne peut compenser l’incertitude quant à l’emploi. Elle est versée sous condition et pour une durée déterminée. Ce statut offre une protection qui peut être différemment appréciée selon le rapport que les acteurs établissent à leur activité. Ce projet repose sur deux hypothèses : L’appréciation de l’alternance de période d’activité et d’inactivité s’inscrit dans la conjonction entre les temporalités individuelles, socialement construites, et les temporalités du champ du spectacle. Il s’agit ici de saisir un parcours au sein d’une dynamique sociale. Elle dépend également de la configuration sociale dans laquelle évolue l’intermittent. Il s’agit ici de saisir le sens de l’appréciation en prenant en considération les relations liées à l’activité et en dehors de celle-ci. La façon de vivre le statut varie selon le contenu de l’activité, selon les types d’organisations employeuses, selon la place occupée au sein de celles-ci, tout en sachant que les relations familiales et amicales dans lesquelles l’acteur social reçoit de la reconnaissance, affectent l’appréciation de son activité. Méthodes : A partir du repérage des compagnies sur un territoire à déterminer (un ou plusieurs département de la région Centre), il s’agira de dégager les différentes formes d’organisation structurant les activités professionnelles, les différents types d’emploi, et les différentes conditions de travail. Il sera procédé à des entretiens auprès des responsables de ces organisations pour saisir ces cadres d’emploi des intermittents. De ce travail de différenciation des formes d’emploi, il s’agira d’effectuer des observations des pratiques des intermittents, en distinguant ceux qui ont une propension à une mobilité professionnelle et géographique, et ceux qui sont plutôt « sédentaires ». Il s’agira également d’effectuer des entretiens biographiques et de pratiques des intermittents en tenant compte des statuts et des types d’activité.