CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Doctorants > Choplin Hélène

lat

Choplin Hélène

Dynamiques des berges et des îles de Loire entre Orléans et Saumur de l’Antiquité à l’époque pré-industrielle

Thèse commencée en 2011

Direction : Elisabeth Lorans, Samuel Leturcq, Jean-Baptiste Rigot

Cette thèse a pour objet d’analyser les dynamiques des berges et des îles de la Loire, d’Orléans à Saumur, de l’Antiquité à l’époque pré-industrielle entre Orléans et Saumur. L’interaction entre les sociétés ligériennes et la Loire se manifeste par l’aménagement des berges qui s’est traduit par un gain sur la Loire, une artificialisation du lit et une augmentation des contraintes exercées sur le fleuve. Il s’agit de comprendre les mécanismes sous-jacents à l’évolution de l’anthroposystème particulier que constitue l’ensemble berges, îles et fleuve. L’investissement anthropique des rives du fleuve, et en particulier des zones humides, a contribué à construire selon un processus complexe et non linéaire un trait de rive en permanente évolution.

Ce sujet sera traité par l’intermédiaire de fenêtres d’étude restreintes, sélectionnées en fonction de la qualité des sources tant historiques (textes et plans anciens) qu’archéologiques et géomorphologiques (carottages), afin de définir des processus d’anthropisation, de déterminer des rythmes et de mettre en évidence des enjeux économiques et sociétaux selon une démarche modélisatrice. Plusieurs thématiques seront abordées : les dynamiques insulaires ; l’impact des initiatives particulières et des politiques publiques (successives et parfois contradictoires) ; l’aménagement des berges accueillant des équipements (ports, pêcheries, moulins, ponts…). L’étude de ces aménagements (rôle, implantation, disparition ou persistance) permettra de cerner les politiques de gestion des risques liés à la proximité de la Loire.

Sur le plan méthodologique, cette thèse s’inscrit à la croisée des sciences humaines et sociales (histoire, archéologie et géographie) et naturelles (géologie). Toutes les informations collectées seront traitées à l’aide d’un système de gestion de bases de données et d’un système d’information géographique, à même de gérer la diversité des échelles d’espace et de temps de la documentation mise en œuvre.