CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Doctorants > Galhardo Jacques

cost

Galhardo Jacques

Effets et usages du patrimoine urbain. Processus de territorialisation et actions publiques dans le quartier de la Mouraria (Lisbonne)

Thèse commencée en 2011

Direction : Patrice Melé

Si nous admettons l’hypothèse que l’usage du patrimoine contribue à modifier les relations des populations et des institutions avec les quartiers historiques, nous devons nous interroger sur les liens entre patrimonialisation et territorialisation. Bien que les acteurs publics affichent un discours consensuel sur l’usage du patrimoine, celui-ci reste l’objet de conflits, de différences d’appréciation et de transactions. A partir d’une portion du quartier central de Lisbonne, nous réfléchirons aux effets et aux usages du patrimoine urbain qui permettent de caractériser un processus original de territorialisation pour lequel la municipalité a engagé des politiques de récupération. Nous tenterons de comprendre les usages du patrimoine dans le quartier de la Mouraria en analysant ce que les acteurs mobilisent pour produire du patrimoine, comment ils l’utilisent et dans quels buts ? Nous émettons l’hypothèse que les processus de patrimonialisation ont à voir avec les frontières entre les groupes d’individus.

Ces effets sur le territoire sont visibles par le résultat des réhabilitations publiques, l’occupation du quartier par les acteurs, ou encore la mise en scène du patrimoine dans l’espace public. Nous y analyserons les modalités d’actualisation de la notion de patrimoine à la fois comme valeur, cadre pour l’action publique ou enjeu de débats. La spécificité de ce projet de thèse est donc d’étudier les relations entre patrimonialisation et territorialisation à la lumière des modalités des actions publiques, des formes d’engagement et d’actions collectives ; mais aussi de la place du patrimoine dans la façon dont les individus pensent l’espace de résidence ou de pratique.