CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > Partenariats > ICERAMM - Réseau Information sur la CERAmique Médiévale et Moderne

LAT

ICERAMM - Réseau Information sur la CERAmique Médiévale et Moderne

Site web du réseau ICERAMM

Pourquoi un réseau ?

Depuis les années 90, les recherches consacrées à la céramique médiévale et moderne se sont fortement développées, conséquence d’un accroissement général de l’activité archéologique. Cela se traduit par des manifestations scientifiques, mais aussi par la multiplication des projets de recherche régionaux sur cette thématique. Il manquait pourtant un cadre plus général, permettant de réunir cette communauté scientifique nationale, voire européenne. L’idée de créer un réseau d’archéologues (céramologues) est née en 2006 avec, comme élément fédérateur du groupe, un site internet nommé ICERAMM. Le réseau regroupe des archéologues provenant de différents horizons institutionnels (Université, CNRS, INRAP, Collectivités territoriales, Ministère de la Culture, Musées, Opérateurs privés...). Ce réseau et son instrument de communication (site internet) ont pour objet de proposer à la communauté scientifique une base de données spatialisée qui sert de support à la mise en ligne de notices sur des lots céramiques (assemblages) provenant de fouilles récentes. Pour atteindre ce but, les outils typologiques, élaborés au niveau régional, sont fondés sur une méthodologie générale commune. Une bibliographie commune pour ce domaine d’étude est également accessible en ligne.

L’objectif du réseau est de fédérer une communauté autour d’un projet commun et par l’organisation de deux journées annuelles d’actualité sur la céramique (journées ICERAMM) dans des régions différentes avec une première journée régionale et une seconde avec une dimension nationale et internationale. Ces journées coordonnées par le LAT (Ph. Husi), chaque année en collaboration avec un organisme de la région d’accueil ont permis depuis 2006 de créer une dynamique au sein du réseau notamment par la diversité des faciès céramiques régionaux observés (Saint-Denis ; Sens ; Tours ; Brouage ; Caen ; Lyon ; Amiens ; Namur ; Bordeaux, Paris en 2016 et en prévision dans les années à venir Avignon, Rouen ; Nantes). Le programme et les résumés des interventions des journées sont accessibles en ligne sur le site ICERAMM (rubrique documents).

L’intérêt scientifique de ce réseau consiste à mieux appréhender les questions d’échanges entre grands espaces régionaux, au travers d’une analyse typologique des céramiques dites endogènes ou exogènes à chaque région et dans la longue durée (du 6e au 17e s.). Le site ICERAMM, ciment de ce réseau, a pour objet de répondre à une demande de plus en plus importante d’informations sur la céramique médiévale et moderne de la part des archéologues. L’intérêt principal est d’accélérer la diffusion d’une information provenant d’une masse documentaire croissante et qui n’est pas toujours étudiée.

Une telle approche, fondée sur une méthodologie commune, qu’elle soit verticale au sens de la chrono-typologie ou horizontale au sens de l’analyse spatiale, doit, à terme, permettre de mieux comprendre les mécanismes d’échanges, de transmission de savoir-faire, d’innovation ou de concurrence des produits dans la longue durée et dans un espace aussi large que le Nord-Ouest de l’Europe. Seule une approche en réseau, couplée à une base de données spatialisée dynamique, s’appuyant sur les programmes de recherche régionaux, permettra de dépasser une vision locale des échanges souvent mal assurée hors des frontières régionales, ce qui est d’autant plus pénalisant que la céramique est une des principales sources matérielles susceptible d’éclairer de telles questions.

Les atouts du projet reposent sur les moyens humains, soit des référents régionaux pérennes qui constituent les principaux acteurs du réseau, mais aussi sur un outil dynamique de communication et d’intégration des données, à travers le site internet ICERAMM, suffisamment structuré et convivial pour que chacun puisse se l’approprier.

Le site internet ICERAMM comme outil fédérateur du réseau

L’originalité du site réside dans la structuration d’un système d’informations rigoureux et souple et dans la saisie en ligne aussi bien des outils d’analyse que des notices (lots céramiques), donc des sites d’où ils sont exhumés. Cette articulation est donc fondée :

  • sur l’élaboration d’instruments d’analyse régionaux (répertoire et tessonniers), dont seule la hiérarchisation est commune, ce qui élimine les problèmes récurrents de terminologie, puisque chaque région étant autonome, elle conserve son vocabulaire habituel ;
  • sur la saisie en ligne de lots céramiques appartenant à un site domestique ou de production, en ne retenant que les éléments les plus révélateurs du faciès céramique de l’assemblage. Il ne s’agit pas d’intégrer tout le matériel, mais uniquement un exemplaire de chaque type de récipient ou de décor original identifié, les différents répertoires étant directement complétés par l’auteur d’une notice, avec la possibilité de créer des éléments nouveaux ;
  • sur la cohérence du système, avec la limitation de la saisie aux personnes acceptées par le réseau et la validation ou le rejet a posteriori par le comité de pilotage du réseau de toute nouvelle information, qu’il s’agisse des notices ou des outils typologiques.

L’intégration continue de données structurées, donc accessibles par tous sur le site fait d’Iceramm un instrument largement utilisé par la communauté scientifique. C’est pourquoi un développement régulier du site est assuré par le LAT (O. Marlet) afin d’améliorer ces fonctionnalités suivant les demandes des utilisateurs et la masse de données qui ne cesse de croître de manière exponentielle depuis quelques années (voir aussi : Céramique : méthodes, outils, référentiel et corpus).

Plus largement, à l’échelle européenne, la comparaison des corpus fondés sur une analyse systématique des assemblages de mobilier à notre disposition (artéfact et écofact) permettra de mieux comprendre les changements intervenus dans les pratiques culturelles à partir des sources archéologiques. Le réseau ICERAMM, particulièrement son site internet, est un outil essentiel à l’étude de la place tenue par la céramique dans ce questionnement, en résonnance avec d’autres mobiliers.

JPEG - 138.4 ko
(Crédit Carole Baisson)

 
 
 

PDF - 1 Mo
Journées ICERAMM 2015 à Bordeaux

Voir en ligne : Site web du réseau ICERAMM


Ce partenariat s'inscrit dans l'axe de recherche Axe 3 - Flux, échanges et aires culturelles