CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > L’UMR CITERES > Présentation

Présentation

Créée en 2004, l’Unité Mixte de Recherche CITERES est venue renforcer et structurer le potentiel de recherche de l’Université de Tours sur la thématique "Villes et Territoires". Son objectif est d’analyser les dynamiques spatiales et territoriales des sociétés. A ce titre les productions de l’UMR s’inscrivent dans quatre principaux champs de recherche pluridisciplinaire : la recherche urbaine, la recherche environnementale, les travaux sur le territoire et ceux sur les effets des recompositions sociales contemporaines.

Les travaux de l’équipe portent sur des aires culturelles et des périodes historiques distinctes (de la préhistoire à l’époque contemporaine) et ont un fort caractère pluridisciplinaire (principales disciplines : anthropologie, aménagement de l’espace/urbanisme, archéologie, géographie, histoire, sociologie).

Les recherches menées au sein du laboratoire portent en particulier sur :

- la mise en évidence de l’impact de l’homme sur l’organisation de l’espace et à l’inverse l’influence des territoires et milieux sur les pratiques sociales ;

- l’analyse des transformations des milieux naturels et des espaces aménagés et construits, abordée à travers des projets en aménagement et les thématiques du paysage et de l’écologie ;

- l’apparent paradoxe entre les tendances à la déterritorialisation et l’importance renouvelée du territoire pour les pratiques sociales et pour l’action politique, collective et publique ;

- la ville, les circulations, les transferts de modèles culturels et les relations entre Monde Arabe et d’autres espaces, notamment l’Europe méditerranéenne ;

L’objectif scientifique de l’UMR 7324 CITERES est d’analyser les dynamiques spatiales et territoriales des sociétés. Ce laboratoire est organisé en quatre équipes :


- L’équipe Construction politique et Sociale des Territoires (CoST) regroupe des enseignants-chercheurs en sociologie, géographie, anthropologie, sciences de l’information et de la communication, aménagement de l’espace-urbanisme, démographie. Ces chercheurs développent des travaux ancrés dans les méthodes des sciences sociales, avec pour objectif scientifique de contribuer à une meilleure connaissance des effets sociaux et spatiaux des tensions entre tendances à la “déterritorialisation” et processus de (re)territorialisation (Direction : Alain Thalineau).

- L’équipe Monde arabe et Méditerranée (EMAM) regroupe des historiens, des anthropologues, des géographes, des chercheurs en aménagement de l’espace/urbanisme ainsi que des économistes/démographes. Elle privilégie les périodes moderne et contemporaine et étudie le Monde arabe dans ses relations avec d’autres espaces, comme l’Europe méditerranéenne. Cette équipe contribue au développement des sciences sociales et historiques de l’espace, selon trois entrées : fabriques et pratiques de l’urbain ; christianisme oriental, islam et Occident ; Sociétés nomades et rencontres des cultures (Direction : Anna Madoeuf).

- L’équipe Ingénierie du Projet d’Aménagement, Paysage et Environnement (IPA-PE) regroupe des enseignants-chercheurs en écologie, en géographie, en aménagement de l’espace-urbanisme, en sociologie mais aussi des ingénieurs, des architectes, des mathématiciens et informaticiens. Elle a pour projet scientifique l’intelligibilité des transformations des milieux naturels et des espaces aménagés et construits, telles qu’elles résultent de processus soit “spontanés”, soit volontaires. Ce faisant, l’équipe cherche à conjuguer approches théoriques et critiques d’une part, concrètes ou opérationnelles d’autre part. Les travaux de recherche vont des inventaires et diagnostics de terrain jusqu’aux projets prospectifs en passant par l’analyse des dynamiques territoriales (Direction : Denis Martouzet).

- Le Laboratoire Archéologie et Territoires (LAT) regroupe des archéologues et des historiens. Il étudie les relations des sociétés pré-industrielles avec leur environnement et avec les multiples territoires dans lesquels elles inscrivaient leurs activités. Cette équipe privilégie la dimension évolutive des espaces habités et l’étude des rapports des sociétés à l’organisation des espaces, leurs pratiques et usages. Ce laboratoire contribue au développement des sciences historiques de l’espace (Direction : Xavier Rodier).