CITERES


Partenaires

Logo CNRS
Logo Université François Rabelais




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

logo MSH Val de Loire
logo INRAP

Accueil du site > L’UMR CITERES > Présentation

Présentation

L’objectif scientifique principal de l’UMR 7324 CITERES est l’analyse des dynamiques spatiales et territoriales des sociétés. Au regard du panorama français et étranger des structures de recherche travaillant sur le même objet, CITERES se distingue par la multiplicité des entrées et le croisement des champs thématiques à partir desquels elle appréhende les relations des sociétés à leur espace, selon une large gamme d’échelles spatiales et temporelles. En effet, le bilan met en évidence le renforcement des capacités de CITERES à mobiliser autour d’un même objet de nombreuses disciplines : anthropologie, archéologie, aménagement et urbanisme, écologie, géographie, histoire, sciences politiques, sociologie, etc.

Dans cette dynamique, les productions de CITERES contribuent à cinq principaux domaines de recherche interdisciplinaire : la recherche urbaine (modes d’habiter, divisions sociales de l’espace, mobilisations urbaines, temps long de la fabrique de la ville) ; la recherche environnementale (paysages et biodiversité, risques, fleuves et bassins versants, changement climatique, relations société milieux) ; la recherche sur le patrimoine (patrimoine archéologique, patrimonialisation des paysages, activités mémorielles, protection du patrimoine urbain) ; la recherche sur les rapports au(x) territoire(s) (territoire, territorialité, territorialisation, temps long de la fabrique des territoires) et enfin, la recherche sur les effets des recompositions sociales contemporaines (transformation des pratiques sociales et des modes de vie, pratiques sociales des sociétés du passé).

Née du rapprochement en 2004 de deux UMR et d’une Équipe d’Accueil (Centre d’Études et de Recherches sur l’Urbanisation du Monde Arabe UMR 6592 URBAMA ; Laboratoire Archéologie et Territoires UMR 6575 LAT ; Centre de recherche Ville/Société/Territoire EA 2111, VST), l’UMR 7324 CITERES est aujourd’hui composée de quatre équipes qui, tout en formalisant des thématiques distinctes, font preuve de nombreuses transversalités tant en leur sein, qu’entre-elles.

Les travaux de CITERES concernent des aires culturelles et des périodes historiques distinctes et ont un fort caractère interdisciplinaire. L’UMR relève à titre principal de l’Institut des sciences humaines et sociales (INSHS) et à titre secondaire de l’Institut écologie et environnement (INEE) du CNRS. Par rapport aux autres laboratoires de la section 39 (rattachement principal du laboratoire), il est possible d’y identifier quatre grandes spécificités qui correspondent aux équipes de l’UMR :

- L’équipe Construction Sociale et politique des espaces, des normes et des Trajectoires (CoST) (Responsable : Marie-Pierre Lefeuvre). CoST s’intéresse au rapport entre espace, politique et normes sociales. Principalement constituée de sociologues et d’anthropologues, l’équipe entretient un débat actif avec les autres sciences sociales, la géographie notamment. Les réflexions sur l’articulation entre rapport à l’espace, au/x politique/s, aux normes sont développées selon des points de vue différents au sein de quatre axes de recherche : « formes d’engagement dans l’espace public » ; « normes, socialisation et trajectoires » ; « nouvelles frontières du travail et politiques publiques » ; « pratiques et politiques de l’espace ».

- L’équipe Monde arabe et Méditerranée (EMAM) : (Responsable : Anna Madoeuf). Réunissant des chercheurs dont les terrains d’investigation sont situés dans le Monde arabe et le pourtour méditerranéen, Emam est une équipe pluridisciplinaire au sein de laquelle sont représentés la géographie, l’histoire, l’aménagement et l’urbanisme, l’architecture, la sociologie, l’anthropologie, l’économie et la démographie. Elle étudie le Monde arabe per se ainsi que dans ses relations avec d’autres espaces, en particulier l’Europe méditerranéenne. L’équipe, qui est affiliée au Gis « Moyen-Orient et mondes musulmans », représente l’un des quatre pôles de la recherche sur le Monde arabe en France avec Paris, Strasbourg et Aix-Marseille, sa spécialisation majeure étant celle des études urbaines. À partir de ses terrains de référence, Emam participe à la recherche en sciences sociales et historiques depuis trois entrées principales :

  • Identités, interculturalités, circulations, déclinées selon trois pistes de recherche : l’interculturalité à l’épreuve du temps et de l’espace ; les phénomènes coloniaux ; la construction des patrimoines.
  • Les configurations et figurations de la ville et de l’urbain, ciblées à partir de deux thématiques : les inégalités socio-spatiales et leurs effets ; les images et imaginaires urbains.
  • Les dynamiques et recompositions politiques des territoires, envisagées à des échelles plurielles : celle de la scène urbaine via les mobilisations citadines, et une deuxième entrée centrée sur les territoires en tensions. .

- L’équipe Dynamique et Action Territoriales et Environnementales (DATE) regroupe des enseignants-chercheurs en écologie, en géographie, en aménagement de l’espace-urbanisme, en sociologie mais aussi des ingénieurs, des architectes, des mathématiciens et informaticiens. Elle a pour projet scientifique l’intelligibilité des transformations des milieux naturels et des espaces aménagés et construits, telles qu’elles résultent de processus soit “spontanés”, soit volontaires. Ce faisant, l’équipe cherche à conjuguer approches théoriques et critiques d’une part, concrètes ou opérationnelles d’autre part. Les travaux de recherche vont des inventaires et diagnostics de terrain jusqu’aux projets prospectifs en passant par l’analyse des dynamiques territoriales (Direction : José Serrano).

- Le Laboratoire Archéologie et Territoires (LAT) regroupe des archéologues et des historiens. Il étudie les relations des sociétés pré-industrielles avec leur environnement et avec les multiples territoires dans lesquels elles inscrivaient leurs activités. Cette équipe privilégie la dimension évolutive des espaces habités et l’étude des rapports des sociétés à l’organisation des espaces, leurs pratiques et usages. Ce laboratoire contribue au développement des sciences historiques de l’espace (Direction : Xavier Rodier).